Assassin’s Creed - Blade of Shao Jun Vol.2 - Actualité manga

Assassin’s Creed - Blade of Shao Jun Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 05 October 2020

Après avoir assassiné un seigneur Templier, Shao Jun tente de prendre la fuite mais ses ennemis, ne reculant devant rien, décident d'incendier toute la ville pour la piéger dans les flammes, quitte à tuer des centaines d'innocents!
Horrifiée par une telle cruauté, Shao Jun va tenter de sauver le plus monde possible, quitte à prendre des risques...

Depuis la sortie du premier opus, j'ai rattrapé mon erreur et j'ai enfin joué à cet épisode (le seul que je n'avais pas encore fait), et clairement cela aide pour rentrer dans la narration. Mais il est aussi d'autant plus évident que le scénario du jeu ne tient pas sur grand chose et que pour l'adapter, Minoji Kurata a du pas mal broder...d'ailleurs la quasi totalité de ce second tome c'est justement ça, du remplissage pour étoffer un peu le scénario et ne pas clore la série en quelques chapitres!

Car si on retrouve bien l'incendie de Macao dans le jeu, toutes les phases qui nous sont contemporaines n'existent pas, pas plus que les échanges entre Shao Jun et son vieux maître assassin!
Si le second ajout est vraiment intéressant, je ne pense pas que le parallèle avec une jeune femme de notre époque utilisant l'animus soit nécessaire et apporte grand chose, mis à part justement un moyen artificiel d'étoffer l'intrigue.

Un partie de ce tome (à peu prés la moitié) se passe donc à notre époque et on y suit Lisa qui participe à une expérience pour Abstergo. Elle va entrer en contact avec un Yakuza prétendant faire partie de l'ordre des Assassins et vouloir lui venir en aide.
C'est trop rapide et trop facile pour être crédible et clairement cette phase ne séduit pas du tout!
Tout ce qu'on en retient c'est l’évocation de sujets qui se sont rebellés à Madrid faisant référence directement au film de 2016 avec Michael Fassbender, évocation qui participe à rendre le dit film canon dans la grande saga Assassin's Creed!

Puis Shao Jun revient sur le devant de la scène pour aborder une amitié datant de ses jeunes années. Là encore, cette amitié, si elle joue un rôle dans le jeu, est à peine évoquée, alors qu'ici l'auteur prend le temps de lui donner corps en racontant une partie de cette jeunesse...

On a un tome intéressant, sans être passionnant, qui développe l'univers du jeu mais pas forcément de la manière dont on pouvait l'attendre / espérer.
Quoi qu'il en soit, la série à encore des choses à raconter et ça c'est une bonne nouvelle!
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News