Asebi et les aventuriers du ciel Vol.7 - Actualité manga

Asebi et les aventuriers du ciel Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 18 April 2019

Privée de sa liberté d'agir et de penser par elle-même, Asebi subit les directives de son "maître", qui la pousse à mettre hors-service le système de transmission que Licorice avait conçu. Et la situation se complique encore avec l'apparition d'un module semi-guerrier ayant pour tâche de protéger Voldesia.. ce qui passe par la destruction de notre héroïne ! Réunissant tant bien que mal ses forces pour protéger les autres, Asebi est prête à se sacrifier pour permettre à son cher Yû de s'enfuir. Mais ce dernier ne peut se résoudre à l'abandonner à son triste sort. Pourquoi , parce que toute module humanoïde soit-elle, il l'aime. Et c'est alors un éprouvant combat qui s'enclenche...

Le combat, il va animer quasiment tout le volume, en opposant Yû, Asebi, Licorice et les autres à trois redoutables adversaires. Tout d'abord, les voldesiens Ayzen et Zayl, deux redoutables adversaires qui pousseront nos héros dans leurs derniers retranchements en montrant une force colossale grâce à leur technologie avancée... Est-il seulement possible de les battre ? Taisuke Umeki instaure assez bien le doute pendant un long moment, tant Ayzen en particulier s'avère puissant. Mais une solution pourrait venir, entre autres, de l'exploitation de la troisième ennemie, un peu à part dans ce tome, à savoir Dahlia, dont la nature s'avérera bien utile et dont le rôle continue alors d'encore se nuancer.

Honnêtement, il est possible, au bout d'un moment, de trouver l'affrontement un peu long, et d'avoir le sentiment que l'auteur l'étirer un petit peu pour rien, d'autant plus qu'en parallèle il ne fait pas toujours totalement ressortir certains moments assez forts, notamment concernant Dahlia. Mais une chose est sûre: l'auteur a à coeur d'exploiter chacun de ses personnages, et dans l'ensemble il le fait très bien, tant chacun d'entre eux a ici son rôle à jouer. Surtout, le parfum d'action et d'aventure se ressentent toujours aussi bien dans un rythme continu, et il reste particulièrement plaisant de voir une série de ce type assumer si bien sa part sentimentale, puisque à présente il n'y a plus aucun doute quant aux sentiments de Yû et d'Asebi ! Enfin, le récit ne met jamais de côté la nature de module humanoïde de notre mignonne héroïne mais aussi de Dahlia, prenant deux voies assez différentes. Asebi reste une héroïne attachante et on continue d'espérer le meilleur pour cette jeune fille humaine sur bien des points.

Visuellement, Umeki continue d'offrir un rendu très expressif, fluide et dynamique, compensant ainsi certains moments où les designs sont un peu plus relâchés. L'affrontement a beau être parfois un peu longuet, il reste ainsi très clair et prenant.

La série conserve donc son rythme et son parfum d'aventure, et malgré quelques longueurs elle continue de bien utiliser ses personnages. L'oeuvre étant vouée à se finir au Japon en mai avec son 10e volume, on espère que la publication française des trois derniers tomes prendra un petit peu moins de temps.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13.75 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News