Anonyme ! Vol.1 - Actualité manga

Anonyme ! Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 16 November 2020

« C’est ce jour que commença ma très longue descente aux enfers… Mais sur le moment… je n’en avais encore aucune idée. »

C’est un nouveau manga percutant que vous présente les éditions Soleil. Cette série courte en quatre volumes, Boku no namae wa [Shônen A], est parue au Japon entre 2017 et 2019 dans le magazine Gangan Online de Square Enix. Au scénario, on découvre pour la première fois en France Chiara Kimizuka, et on retrouve au dessin Yen Hioka (Artelier collection).

A seulement treize ans, Takashi est plein d’énergie. Il vient d’être pris dans l’équipe de baseball de son collège, et la fille dont il est amoureux a accepté un rendez-vous avec lui ! Mais quand celle-ci le rejette soudainement, il est perdu. Qu’a-t-il fait de mal ? Un jour qu’il la suit malgré tout, il découvre avec horreur que leur professeur principal abuse d’elle… Armé de la batte que lui a donné son défunt père, Takashi se précipite pour la sauver. Mais à quel prix ?

Chiara Kimizuka nous offre un scénario travaillé, sur un ton à la fois brut et juste, avec des personnages et des réactions tout à fait crédibles. L’immersion dans l’histoire est renforcée par ce réalisme. La présentation du quotidien tranquille et léger du héros rend la fracture causée par l’élément perturbateur d’autant plus marquante, et le mangaka met en scène intelligemment tout un panel de réactions à cette situation. L’influence des réseaux sociaux n’est pas laissée de côté, bien au contraire : l’effet viral, la haine qui enfle, etc. Tous ces événements ne vont pas affecter seulement la vie de Takashi, mais aussi celle de son entourage. On découvre alors avec horreur l’impact, notamment sur sa mère et sa sœur.

Rien n’est laissé au hasard : par exemple, des lecteurs auraient pu s’étonner que Takashi ait pu sortir si vite du foyer de rééducation. Toutefois le mangaka nous en dit plus grâce à un mini chapitre en fin de tome. On notera également que Yen Hioka, dont le trait est simple mais efficace, parvient parfaitement à mettre les émotions de ses personnages en valeur.

« Je voulais tant te revoir ! »

Takashi est particulièrement attachant. Son côté altruiste en fait un héros très intéressant, et ses retrouvailles avec Yuï sont vraiment touchantes. De plus, Chikara Kimizuka instaure quelques mystères : l’identité du fameux informateur, ce qu’il est advenu de Ken, le meilleur ami de Takashi… Le tout donne envie de lire la suite avec impatience.

L’édition papier est de bonne qualité, avec un papier épais, agrémentée d’une page couleur.

En résumé, un manga prometteur, dont les points forts sont incontestablement la richesse des thématiques traitées et la qualité du réalisme sociétal. A suivre !
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Hinae

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News