Amanchu ! Vol.15 - Actualité manga

Amanchu ! Vol.15

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 22 January 2021

A l'heure d'accueillir deux nouvelles membres de seconde dans le club de plongée, l'ultime année de lycée de Futaba et Hikari démarre de façon pour le moins inattendue, puisque cette dernière est à l'hôpital et qu'elle ne pourra spas plonger pendant environ trois mois ! en effet, en voulant faire une surprise à sa chère Teko pour lui remonter le moral, Pikari s'est fracturé la cheville et doit être opérée. Pour autant, pas sûr que sa convalescence ne lui permettre pas de profiter, à sa manière et avec son entourage, de nouveaux instants bourrés de charme...

C'est donc néanmoins sur un tout début à quelques tourments que démarre ce 15e volume d'Amanchu!, entre une Hikari qui doit se préparer à se faire opérer dans sa chambre d'hôpital, et une Futaba qui, même si elle n'y est pour rien, ne peut pas s'empêcher de culpabiliser un peu en apprenant que c'est pour elle que sa précieuse amie s'est blessée. Mais en réalité, il en faut évidemment bien plus à nos charmantes héroïnes pour sombrer dans des émotions vraiment négatives. Non seulement car, depuis sa chambre d'hôpital, Hikari conserve ce don pour tout rapprocher du charme de l'océan et pour profiter à sa façon de la vie qui suit son cours. Mais aussi parce que, forcément, cet incident permet de tester de plus belle la relation entre elle et Futaba, une relation d'amitié qui nous envoûte toujours autant, notamment quand Futaba montre son évolution en affirmant qu'elle pourra se débrouiller seule, ou via une très jolie double-page où Teko extirpe métaphoriquement Pikari de sa douleur.

Mais il reste que malgré ces événements de tout début de volume, l'événement principal à gérer en ce début de nouvelle année scolaire est la journée de bienvenue des nouvelles membres du club ! Et l'installation plus consistante dans l'oeuvre des deux miss de seconde, Sakura et Momiji, occupe alors tout le reste du tome. Tout d'abord durant la convalescence de Hikari, l'organisation de la journée de bienvenue est confiée à Kotori et Kodama, qui sont désormais en première. On regrettera peut-être que le côté organisation ne soit pas un peu plus en vue, ce qui aurait permis de mettre encore mieux en valeur les deux organisatrices, mais ce passage reste fort plaisant, surtout pour ce qu'il nous permet déjà de mieux entrevoir concernant les deux nouvelles venues du club. Ainsi, Momiji dégage déjà un charisme fou avec son caractère assez affirmé, sa façon d'épauler/protéger Sakura, et sa silhouette particulièrement athlétique qui vient dénoter quelque peu par rapport aux autres héroïnes. Quant à Sakura, elle dévoile un tout petit gabarit mignon tout plein et, surtout une timidité maladive qui rappelle la Futaba des tout débuts et qu'elle devra sûrement apprendre à surpasser, surtout si elle veut vivre à fond sa passion débordante pour la photographie sous-marine, passion si présente en elle qu'elle n'a pas toujours conscience du danger !

Et cette installation efficace de Sakura est d'autant plus importante que sa timidité ainsi que sa passion pour la photo seront ensuite au coeur de toute la deuxième moitié du volume. En effet, alors qu'elle tâche de s'intégrer aussi bien qu'elle le peut dans le club, Sakura ressent comme une profonde gène envers Futaba qu'elle évite instinctivement, toute chamboulée après que cette dernière l'a complimentée pour sa passion de la photographie ! Cette timidité maladive, la jeune élève de seconde saura-t-elle enfin la briser ? L'occasion pourrait lui être donnée à travers un jeu vidéo de construction... Si ce passage s'étire peut-être un peu trop pour ce qu'il a à raconter et repose quand même sur une grosse coïncidence qu'on voit venir concernant l'identité IRL de "Calamara", l'idée du jeu est tout à fait sympathique, surtout car elle permet de bien cristalliser non seulement le rapport que Futaba et Sakura se mettent ensuite à avoir l'une envers l'autre (un rapport où la maîtresse et la disciple pourraient bien inverser leur rôle), mais aussi le rapport que toutes les deux ont à la photographie, un Art dont les vertus se voient joliment abordées ici. Et puis, en toile de fond, difficile de ne pas s'amuser, dans le dernier chapitre, de la façon dont Momiji veille discrètement au second plan !

Entre le lien Hikari/Futaba qui ressort encore grandi, une installation assez réussie des nouvelles têtes que sont Sakura et Momiji, l'abord plaisant du lien qui s'installe entre Sakura et Teko, la petite mise en avant classique mais jolie de la photo, et bien sûr les petits moments de plongée ainsi que les bouilles pleines de charme de nos héroïnes, Amanchu! revient donc avec un 15e opus très sympathique après un peu plus d'un an d'attente. Il y a éventuellement quelques petites longueurs dans la deuxième moitié du tome, mais rien qui vienne vraiment entacher le charme intact de cette tranche de vie toujours aussi rafraîchissante.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.75 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News