5 Minutes Forward Vol.5 - Actualité manga

5 Minutes Forward Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 26 January 2021

Yuta, Caillasse et Yuliya, plongés dans le noir, découvrent enfin avec effroi la vérité sur leur situation, dès lors que leur "prison" se déplie: ils sont prisonniers sur la main d'un amitabha couronné, rien que ça ! Et ce bouddha étant gigantesque, ils se trouvent largement au-dessus de la ville et ne peuvent pas s'échapper. Une situation d'autant plus critique que, bientôt, une horde de bouddhas plus petits sort de l'amitabha, dans un but bien précis... Que veulent-ils au trio ? La réponse est simple: qu'ils utilisent leur odd genius pour libérer les "statues" des fers qu'ils portent. Et Yuta et Caillasse ont beau se douter que libérer ainsi les bouddhas n'augure rien de bon, ils n'ont pas trop le choix: Yuliya vient d'être capturée, et ils comprennent bien qu'elle sera tuée s'ils ne s'exécutent pas...

On retrouve donc, dans ce 5e volume de 5 Minutes Forward, les trois personnages dans une situation qui semble on ne peut plus critique ! Yuliya prise en otage, voici ses deux compagnons contraints d'exécuter l'ordre des bouddhas, sans possibilité de s'échapper... à moins de prendre quelques risques dingues. Même si on reste toujours aussi agacé par le simple rôle de jolie jeune fille en détresse de Yuliya (espérons qu'elle finira par se montrer utile, à un moment ou à un autre des deux derniers volumes...), Hiroshi Fukuda exploite assez efficacement la situation, au point de même plonger Caillasse et Yuto dans le doute: libérer ainsi les bouddhas pour sauver Yuliya, ça revient forcément à créer encore plus de danger pour la mission de Yamato... Alors ne serait-il pas plus logique de sacrifier Yuliya pour essayer de s'enfuir, ou de mourir en essayant de la sauver, sachant que si Yamato réussit à changer le passé tout reviendra à la normale ? Ces questionnements sont très rapides mais sont suffisants, en permettant notamment de mettre encore plus en lumière l'état d'esprit de Yuto... Mais il va de soi que, libérés de leurs chaînes, pas mal de bouddhas peuvent s'en donner à coeur joie pour passer à l'attaque de plus belle, ce qui aboutit à nouveau sur un tome très riche en action.

C'est alors une lecture toujours aussi mouvementée qui nous attend, et de ce côté-là le tome campe assez bien son rôle. Tout d'abord, parce que les bouddhas défaits de leurs liens ont bien plus de possibilités d'action, et certains montrent donc de nouvelles spécificités retorses, comme celui pouvant sentir les humains, ou celui maniant une lance de façon très technique. Ensuite, parce que le trio emmené par Yuto n'est évidemment pas le seul casting en vue. D'un côté, Yamato affronter le bouddha lancier avec la verve qu'on lui connaît, jusqu'à montrer de nouvelles choses avec son odd genius. De l'autre, Kakeru évolue joliment: loin de rester inerte et de se morfondre dans ses sentiments, elle veut se rendre utile, jusqu'à passer un cap important elle aussi. Surtout, ces deux-là ont à nouveau droit à un traitement efficace de leur relation familiale respective, lui avec son frère Yuto où le complexe d'infériorité a laissé désormais bien place à une sorte de rivalité stimulante, et elle concernant le complexe qu'elle avait vis-à-vis de sa défunt soeur, soeur dont elle a désormais envie de se rapprocher si jamais cela devenait possible. Enfin, on appréciera de voir un peu plus en action des têtes comme Jiro et Himawari.

Le rythme de la série reste ainsi très frénétique, l'auteur ne lésinant pas sur l'action, même si la plupart des développements restent très rapides au point d'être légèrement expéditifs. Et pour porter les choses, Fukuda a toujours pour lui son trait recherchant beaucoup l'énergie, ainsi que le design de ses bouddhas bien flippants. De quoi divertir toujours aussi facilement, jusqu'à avoir droit à quelques nouvelles informations, en fin de tome, sur pourquoi les bouddhas haïssent-ils autant les humains. En vrai, pas du tout de quoi être étonné: non seulement c'est très classique, mais en plus la réponse avait déjà été donnée à moitié auparavant.

On attend donc quand même, désormais, que le scénario en lui-même avance un peu plus, car concrètement ce qu'on apprend de (plus ou moins) neuf au fil de ce tome tient sur trois fois rien. Mais certaines évolutions de personnages sont très honnêtes, l'action survitaminée et le rythme trépidant sont toujours là... Pas de quoi bouder son plaisir.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News