5 Minutes Forward Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 03 December 2020

Tandis que Kakeru est restée au Clockwork avec le convalescent, Yamato et ses camarades sont repartis sur le terrain à la recherche d'indices, jusqu'à sauver des dangers (surtout humains, cette fois) une jeune fille, puis à croiser la route, en plein chaos, d'un bien étrange personnage: Asuma Nanaôgi, qui se présente comme un savant fou, et qui enquête de près sur les Bouddhas dont il veut à tout prix percer le secret. Pour ça, l'homme s'est emparé d'un doigt de Bouddha qu'il compte bien analyser dans son laboratoire... mais encore faut-il qu'il regagne son labo vivant, puisque les ennemis, comme attirés par le doigt de leur comparse, le suivent à la trace ! Si nos héros veulent en apprendre plus sur leurs mystérieux et redoutables ennemis, ils n'ont pas trop le choix: il va falloir faire confiance en ce bonhomme un peu cinglé puisqu'il se fiche de tout sauf de ses recherches, l'escorter au plus vite jusqu'à son laboratoire, puis parvenir à temporiser pendant qu'il fait ses recherches sur le doigts, en repoussant toutes les attaques de bouddhas pendant quelques heures. Mais à la clé, ce sont peut-être bien des révélations impensables qui les attendent...

Entre la petite escorte dans l'urgence jusqu'au labo de Nanaôgi et les assauts successifs des bouddhas sur le laboratoire, Hiroshi Fukuda nous offre évidemment un flot d'action frénétique comme il l'a déjà souvent fait auparavant, et cela reste efficace. Il y a bien certains moments un peu confus dans le combat, notamment car l'auteur effectue quelques raccourcis dans son découpage, mais le rythme et les rebondissements sont bien là, puisque les ennemis n'arrêtent jamais d'attaquer, et qu'en plus des petits jizos aux techniques de combat parfois surprenantes il y a vite d'autres types de bouddhas qui surgissent, quand bien même on regrettera un peu que le mangaka n'exploite pas tant que ça ces derniers. De plus, les designs des ennemis restent soignés et assez denses, avec toujours une mention spéciale pour les plus gigantesques. Enfin, entre deux moments d'action, on appréciera divers légers approfondissements sur nos héros: les petites questions sentiments de Kakeru et Yuto bien sûr, mais aussi le petit développement de Caillasse et de la manière dont Yamato lui a autrefois redonné confiance, et surtout l'abord du cas de Kazuki et de son fils Ren, dont on découvre vite le passé douloureux, et permettant d'évoquer le cas de figure de personnes qui n'ont pas forcément envie que le monde redevienne comme avant, tant leur vie était insupportable autrefois. Mais bon, il faut quand même noter que l'abord de ces deux-là et de leur passé est un peu trop rushé et reste très facile (les aides contre la maltraitance, ça existe). Au moins, le rythme frénétique n'en pâtit pas... Mais le détail qui vient le plus désappointer vient surtout d'un comportement des jizos à un moment: alors qu'habituellement ils massacrent tous les humains, pourquoi décident-ils de plutôt déshabiller et commencer à tripoter la jeune fille de l'avion ? Déjà que la miss était proche du viol dans le tome précédent et que pour l'instant elle ne sert absolument à rien...

Bref, il y a du bon et du moins bon dans le côté plus orienté action... mais en revanche, sur le plan de l'histoire, le mangaka pique de plus en plus la curiosité au fil de ce volume assez riche en informations, en découvertes et en hypothèses. Très vite dans le tome, pas mal de questions s'intensifient en arrivant au labo de Nanaôgi. Où étaient les Bouddhas pendant tout ce temps ? Comment les humains ont-ils pu ignorer leur existence ? Pourquoi sont-ils apparus pour s'attaquer aux humains ? Mais c'est bien à l'issue des recherches du savant fou que les révélations et nouvelles interrogations sont les plus fracassantes, tant elles peuvent surprendre. Mais une chose est sûre: au vu de détails comme les fers que les statues ont depuis le début, l'auteur semble avoir bien pensé son truc et nous laisse très curieux pour les trois derniers volumes. D'autant qu'une nouvelle mission confiée par Kazuki tombe sur Yamato si jamais il parvenait à changer le monde dans le passé, que notre héros prend mieux conscience qu'il sera le seul à se rappeler de tout s'il sauve le monde, et qu'on laisse ici Yûto, Caillasse et la fille de l'avion dans une situation on ne peut plus intrigante...
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News