Jeu Video - Actualité manga

Avalon Code

Le test du jeu video:

Publié le Mercredi, 20 May 2015

La Nintendo DS, engorgée de nombreux RPGs parfois savoureux, souvent délicieux, a accueilli en 2008 une nouvelle licence distribuée dans nos contrées par Rising Star Games en 2010. Dans Avalon Code, vous incarnez Yumil et Tia, jeunes héros ignorant tout de leur destin. Alors que le monde tel qu'il est connu est sur le point de s'effondrer, vous avez été choisi pour lire le Livre des Prophéties et, surtout, y écrire.




Héros choisi

Passé l'écran-titre, l'on a le choix entre incarner Yumil, héros masculin, ou Tia, son homologue féminin. Puis la cinématique d'introduction commence : tel un cauchemar, on ne nous présente rien de moins que la fin du monde... Ce pitch de départ somme toute banal nous renvoie directement au début de l'aventure, la vraie. Le héros se réveille près d'une stèle qui, lorsqu'il la touche, lui octroie le Livre des Prophéties, ainsi que son premier compagnon de route, Rempo. Un esprit de feu plutôt irritable, instable, comme l'élément qui le compose en définitive. C'est lui qui apprendra au héros l'utilité du Livre des Prophéties, un grimoire permettant à l'élu d'écrire dans ses pages les choses qui subsisteront dans le nouveau monde crée par la destruction de l'ancien. Le scénario, qui de premiers abords renvoie une image d'un classicisme abject, finit par s'étoffer au fil des heures, proposant au joueur non pas l'ultime aventure, mais bien une alternative aux autres pointures du genre.




Slash it...

Action-RPG dans la plus pure tradition, Avalon Code reprend, sans mauvais jeu de mots, tous les codes de ses illustres prédécesseurs : une touche de Zelda dans les donjons et le design de certains monstres et un zeste de Final fantasy IV DS pour le character design. En bref, un mixe d'influences en aquarelle, qui n'entache en rien la personnalité du titre. Les combats se déroulent en temps réel, et Rempo, premier d'une lignée de quatre esprits – disponibles au fil de l'histoire – est souvent d'une aide précieuse accompagné de son attaque spéciale. Si le début de l'aventure est assez poussif, l'on se retrouve vite à arpenter les différentes régions que propose le jeu, en défouraillant tout monstre se trouvant à notre portée. On est alors pris dans une sorte de délire maniaque nous forçant parfois, malgré nous, à frapper chaque pixel avec le Livre des Prophéties. Mais diantre, pourquoi une telle manie ?




...Scan it !

Le Livre des Prophéties. C'est avec ceci qu'Avalon Code, sans révolutionner le style, légitime grandement son existence. Véritable outil de scientifique en herbe, il permet de scanner un nombre incalculable d'items, monstres, personnages, végétaux... Mais dans quel but ? Tout simplement pour obtenir le code génétique de chaque être ou item afin d'en changer sa composition. Un exemple ? Un ennemi ne reçoit que trop peu de dégâts : une fois scanné, l'on remarque qu'il dispose du code de feu. D'un ou deux coups de stylet, voici que son code de feu est assimilé dans notre Livre des Prophéties et remplacé par un code de poison, par exemple. L'influence des codes est réellement jouissive, dès lors qu'on en assimile les bases, allant jusqu'à vous procurer de nouveaux items par des combinaisons précises. Oui, l'expérimentation est la base même de cet Avalon Code, à bien des titres. Quant à l'impression de liberté d'exploration et de résolution face à une situation donnée, elle est assez impressionnante.




Génétiquement frais

Trop rares sont les softs à proposer un tel challenge aujourd'hui, celui d'impliquer directement le joueur dans les choix et dans la structure de ce qui l'entoure. Certes, on ne change pas vraiment la façon dont se comportent les items, mais l'illusion est suffisamment crédible pour que l'on adhère au concept. Changez la combinaison génétique sur la page d'un ennemi, un gobelin par exemple, pour altérer automatiquement l'état de tous les gobelins rencontrés ; volez aux PNJs leurs meilleurs atouts pour vous les approprier ; créez de nouveaux accessoires à l'aide de tablettes secrètes disséminées aux quatre coins des maps. Avalon Code vous propose le scénario, vous influez sur sa génétique !


Déboussolé

Si d'un côté on approuve la mécanique ingénieuse qui procure au système une bonne vitesse de croisière, de l'autre on déplore un manque cruel d'ergonomie qui l'enraye. En effet, bien que le titre se joue aux boutons classiques, la navigation dans le Livre des Prophéties sur l'écran inférieur se fait, elle, uniquement au stylet. Et si l'interface reste claire, il n'existe aucune possibilité de répertorier les codes. Il faudra donc jouer de sa mémoire pour retenir leurs emplacements et, surtout, s'organiser. Un conseil : stockez les codes par catégories dans les gènes d'un personnage « lambda ». Par exemple, placer uniquement du code de glace sur la page d'un soldat de base permet de s'y retrouver plus facilement. Outre ce souci d'ergonomie, l'on pourra également reprocher certaines maladresses de rythme, comme un problème rencontré dès les premières heures de jeu pour récupérer des points de vie ou de magie (car oui, jouer avec les codes génétiques, cela coûte des PM !). Il faut alors littéralement faire rebondir un ennemi un certain nombre de fois et de plus en plus haut pour qu'il explose et finisse par faire retomber des PV et PM... Étrange.




Changeons les codes

S'il est clair que ces quelques défauts entachent à plusieurs reprises un gameplay pourtant basé sur l'action, les possibilités offertes par le Livre des Prophéties font bien vite oublier le pire au profit du meilleur. Mélangez ceci à une musique étonnamment convaincante, des personnages attachants, de l'humour aussi savoureux que léger ainsi qu'un système de codes génétiques tout bonnement addictif, et vous obtenez un très bon jeu d'aventure sur Nintendo DS.

Chroniqueur : Argod Argam

Note de la rédaction








MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News