Jeu Video - Actualité manga

Atelier Rorona - The Alchemist of Arland

Le test du jeu video:

Publié le Mercredi, 05 August 2015

Cruelle décision

Développé par Gust, Atelier Rorona n'est décidément pas un titre comme les autres. Dédié avant tout à la collecte d'items, le jeu fait la part belle aux personnages kawaii et aux dialogues amusants. Rorona est la jeune apprentie que vous incarnez et cette dernière va se retrouver dans une situation peu confortable. Il faut dire qu'elle est sous l'emprise d'une patronne qui ne pense qu'à dormir. Astrid, de son nom, laisse toujours les tâches ingrates à son employée et c'est donc vous qui trimez continuellement.  De cause à effet, le magasin reste désespérément vide de tout client, jusqu'au jour où l'un des chevaliers du château, Sterk, frappe à la porte de la boutique pour vous informer d'une décision administrative de taille. Les hautes instances de la ville d'Arland ont décidé de fermer le commerce d'Alchimie. Le seul moyen de contrecarrer cette sentence est de réaliser une série de missions visant à démontrer votre professionnalisme. Et encore une fois, Astrid a décidé de vous laisser seule face à cette terrible situation. Décidément, il n'y a pas pire que cette patronne !



Seule contre tous


Après un passage express au château d'Arland, vous comprenez que vous ne pouvez compter que sur vous-mêmes. Vos parents n'ont rien trouvé de mieux que de partir en voyage, au moment où vous avez le plus besoin de soutien. Les dialogues (préférez les voix japonaises) sont d'ailleurs parfaitement calibrés et sont sujets à quelques sourires. Il faut dire que les doubleurs nippons savent faire dans l'exagération. Rorona est souvent désemparée et ses intonations sont amusantes. Mais pour réussir les missions, c'est plus facile à dire qu'à faire. L'alchimie répond à différentes règles, dont l'une est primordiale : pour réaliser telle ou telle création, vous devez disposer des compétences et du niveau d'HP nécessaires. Ce dernier peut se revitaliser en faisant une sieste, mais votre temps étant compté, vous devez piquer ces sommes avec parcimonie. Un vrai dilemme.



Atelier quoi ?


Atelier Rorona ne fait pas dans la fioriture. Ici, le design est mignonnet et les couleurs resplendissent à l'écran. Quelques effets sympathiques apparaissent ici et là, mais rien de spectaculaire. Le tout est frais, avec des petites musiques qui vont bien. Bien entendu, le jeu ne se résume pas à une marmite et des ingrédients. Si ces derniers sont d'une importance capitale, il faut prendre le soin d'aller les récolter en dehors du village. Les déplacements d'un lieu à un autre se font via une carte prévue à cet effet. Vous passez ainsi de votre boutique à la place centrale du village ou à la forêt longeant ce dernier. Durant les phases d'exploration, le jeu se grime en jeu de rôle classique, avec des combats au tour par tour. La principale cause du joueur est de ramasser les ingrédients qui serviront à préparer les différents objets. Durant votre périple, les adversaires sont visibles et il est donc tout à fait possible de les esquiver (en sautant par-dessus notamment). Lors des rixes, plusieurs options s'offrent à vous : attaque normale, attaques spéciales, défense, repli (ou fuite) ou encore l'utilisation d'un article de votre inventaire. Il faut noter que la jauge de MP n'existe pas, chaque attaque spéciale se permet juste de grignoter un peu votre barre de vie. Sympa ! Pour autant, il est préférable de ne pas dénigrer ces combats, tant les objets récoltés après les affrontements peuvent être utiles. D'ailleurs, sachez qu'il est possible de recruter quelques amis, moyennant finances bien entendu.



C'est en forgeant…

…qu'on devient vigne… euh, forgeron. Si vous estimez que votre équipement n'est pas digne de votre qualité d'alchimiste, sachez qu'il existe un bâtiment fort utile : la Forge. Tout comme vous créez des objets dans votre boutique, il est ici question de concevoir des matériaux visant à améliorer vos outils et armes. Le reste du temps, vous pouvez déambuler dans le village, faire causette avec les habitants ou continuer à constituer des objets dans le cadre des missions proposées par les hautes instances du château d'Arland. Pour sûr, vous ne chômerez pas.



Une note cuisinée aux petits oignons


Atelier Rorona : The Alchemist of Arland est original et se démarque très nettement des productions de fin d'année. Si le tout s'avère assez répétitif, on est rapidement pris par le jeu. Le cel-shading fait son petit effet, malgré des environnements qui manquent de vie. On a aussi un peu l'impression que le personnage de Rorona glisse sur le sol, mais rien de grave. Avant tout basé sur l'optimisation des objets, Atelier Rorona est donc un soft plaisant, qui ne bouscule pas la hiérarchie des jeux en place. Mais son ambiance amusante et sa légèreté font du bien dans ce monde de brutes.

Note de la rédaction








MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News