Re:Zero - Starting Life in Another World - Épisode EX – Memory Snow - Actualité anime

Re:Zero - Starting Life in Another World - Épisode EX – Memory Snow

Review de l'anime : Re:Zero - Starting Life in Another World - Épisode EX – Memory Snow

Publiée le Mardi, 14 April 2020

Critique 1


En quelques années, Re:Zero s'est imposé comme l'un des récits isekai les plus populaires, et sa popularité à l'international a complètement décollé à partir 2016, année de la diffusion de sa très appréciée et très réussie adaptation en série animée. Forte d'un concept très bien exploité et d'une galerie de personnages souvent attachants et toujours efficaces dans leur registre, l'oeuvre, depuis la diffusion de l'anime, a pu continuer de faire parler d'elle, y compris en France, par le biais de nombreux produits dérivés, de la sortie du light novel chez nous aux éditions Ofelbe et des adaptations manga chez Ototo... De quoi patienter en attendant le retour longtemps espéré de la saga en série animée, retour qui fut annoncé il y a trois mois avec l'arrivée future d'une saison 2. Mais en attendant ce grand retour, le studio White Fox et la majeure partie du staff de la saison 1 ont décidé d'entretenir un peu l'impatience au travers de deux OAV. Si la deuxième, prévue pour cet automne, n'est donc pas encore sortie, la première, nommée "Memory Snow", a été diffusée au Japon le 6 octobre 2018 avant de sortir sur support physique dans son pays au début de ce mois de juin. L'occasion pour nous de revenir un peu dessus.
  
 

Dans cette OAV d'une heure, on retrouve notre héros Subaru Natsuki un peu après l'attaque des bêtes démoniaques sur le domaine du Manoir Roswaal (donc, quelque part entre les épisodes 11 et 12 de l'anime, entre les arcs 2 et 3 du manga, et entre les tomes 3 et 4 du light novel). Après cette affaire difficile qui l'a vu mourir plusieurs fois mais aussi acquérir la confiance de ses hôtes, et en attendant les terribles événements qui l'occuperont un peu plus tard, le jeune homme est bien décidé à profiter d'une accalmie pour enfin atteindre son grand objectif:... un rendez-vous avez Emilia. Tout semble rouler pour enfin obtenir le précieux sésame, mais le jour venu, un événement des plus "glacial" s'abat sur le domaine: inexplicablement un froid sibérien s'installe partout aux alentours, et celui-ci est de plus en plus dur à supporter. En plus de devoir vite trouver l'explication de ce problème, l'occasion sera peut-être trop belle pour ne pas en profiter. Ainsi, plutôt que de laisser ce froid et cette neige inutiles, Subaru a l'idée, avec les autres, d'organiser un festival de la neige, dans l'espoir de ravir les villageois. Et puis qui sait, peut-être qu'au bout du compte, tout ceci lui permettra également d'avoir son précieux rendez-vous ?
  
  

Autant le dire clairement: Memory Snow n'a aucune grosse prétention, et n'a aucunement la vocation de proposer des choses aussi intenses que dans la série animée, ou même d'apporter plus de profondeur à l'univers de l'oeuvre imaginée par Tappei Nagatsuki. Tout au plus a-t-on quelques brèves précisions sur Pack et sur la circulation des flux magiques, mais en dehors de ça, cette OAV joue exclusivement sur une atmosphère certes hivernale mais paisible, en offrant un petit moment de tranche de vie assez joyeux qui permet de souffler agréablement en attendant que les enjeux plus sérieux reprennent.
  
  

On a donc essentiellement affaire a un problème de froid hivernal qui devient un bon prétexte pour une fête réunissant les personnages du 2e arc (Emilia, Rem, Ram, Beatrice, Pack, Roswaal, et les villageois à commencer par les enfants), dans un climat se voulant léger et assez chaleureux, et de ce côté-là ce petit récit remplit efficacement son rôle en jouant sur nombre de petites choses: des préparatifs un concours de sculptures donnant lieu à certaines choses étonnantes (surtout du côté de Ram et Rem avec leur sculpture... hum... hybride), une bonne exploitation de la personnalité des différents personnages, ou tout simplement pas mal de petites notes d'humour, ne serait-ce que pour la façon dont Ram claque des dents pendant que Rem ne ressent rien, ou plus encore les petits problèmes d'alcool d'Emilia et Rem vers la fin, un petit passage aux accents un peu fan-service et laissant voir les deux demoiselles comme on ne les avait jamais vues, ce qui est toujours un vrai bonheur quand il s'agit de personnages auxquels on a appris à s'attacher au fil du temps.
  
  

Comme assez souvent avec une OAV de ce type, au niveau de la qualité d'animation c'est légèrement inférieur à la série animée, mais ça ne se remarque pas forcément beaucoup étant donné que l'action et ses grandes phases de mise en scène sont ici totalement absentes. On a donc un rendu qui fait le job pour une histoire comme celle-ci, surtout axée sur un moment de tranche de vie. L'animation est assez fluide, les décors sont suffisamment travaillés (en particulier le champ de fleurs, ainsi que les sculptures de neige qui offrent un bon rendu), le design des personnages reste de qualité constante sauf sur certains plans plus éloignés, et la bande-son ainsi que les doublages font bien ressortir l'atmosphère globale.
  
  

En somme, Memory Snow est une OAV que certain(e)s pourront qualifier d'un peu insipide, tandis que d'autres y trouveront une agréable friandise entre deux arcs ou deux saisons. A condition de ne pas en attendre grand chose, on peut passer ici un très bon petit moment, surtout si l'on est fortement attaché à l'univers de Re:Zero et à ses personnages.
  
  
  

Critique 2


La première saison de l'anime Re:Zero a rencontré un franc succès, le dire relève même de l'ordre de l'euphémisme. Aussi, en attendant la future saison 2 et tandis que le light-novel de Tappei Nagatsuki poursuivait sa parution, le studio White Fox a mis en chantier un premier OVA détaché de l'intrigue principale, soit une excellente occasion pour rassasier les fans en attendant un chantier de plus grande envergure.


Intitulé Memory Snow, ce premier OVA sort d'abord dans quelques cinémas japonais à l'automne 2018, certains le considèreront alors comme un film. Puis, les DVD et Blu-ray paraissent le 7 juin 2019. C'est encore quelques mois plus tard, en février 2020, que l'épisode spécial sera enfin rendu disponible en France via la plateforme Crunchyroll.


Long de près d'une heure, Memory Snow est dirigé par Masaharu Watanabe, un nom connu des fans puisque l'homme a réalisé la première saison ainsi que le second OVA, et buche actuellement sur la seconde saison de l'anime. Il n’œuvre pas seul puisqu'il agit sous la supervision de Tatsuya Koyonagi, animateur déjà impliqué sur la première saison, et qui a travaillé sur des anime tels que L'Attaque des Titans ou encore Naruto Shippuden. Le scénario, lui, a été écrit une nouvelle fois par Masahiro Yokotani, qui agit de nouveau en se fiant à du matériel de base bien précis. Ainsi, Memory Snow puise dans plusieurs éléments du canon de Re:Zero, notamment un chapitre des mangas Tanpenshû, une histoire publiée dans l'artbook de Shinichirô Ôtsuka, ou encore un épisode bonus paru dans l'adaptation manga du second arc. Tout un programme, donc.



Du froid et des boules de neige


L'histoire de ce premier OVA se déroule entre le deuxième et le troisième arc, soit en plein cœur de la première saison. Il n'est alors pas étonnant que Crunchyroll le propose chez nous au milieu de la version Re-Edited de cette saison première, permettant d'offrir aux spectateurs une cohérence de chronologie.


Après avoir sauvé, en partie, le manoir Roswaal, Subaru a hâte de profiter de son rendez-vous avec sa bien-aimée Emilia. Mais, au fil des jours, il se rend compte que le froid imprègne de plus en plus le domaine Mathers, si bien que la situation finit par devenir invivable. Au même moment, Emilia agit de manière de plus en plus étrange, comme si elle cachait un lourd secret. Subaru ne compte pas rester sans agir, et projette de découvrir ce que cache la prétendante au trône, un secret qui pourrait concerner Puck... Après l'avoir découvert, il se pourrait que le jeune homme issu d'un autre monde en tire avantage, pour organiser une fête sous la neige !



Une histoire annexe, entre humour et feel-good


Avec ce premier OVA, l'ambition n'était pas de proposer un récit particulièrement éprouvant, ni spécialement spectaculaire, la volonté de faire progresser l'histoire principale étant totalement absente. On le comprend assez vite : Memory Snow est une sorte de récompense pour les fans de l’œuvre, une petite heure à l'esprit bon enfant et qui permet aux spectateurs de s'évader aux côtés des personnages attachants de la série, tout particulièrement les déjantés habitants du manoir Roswaal. Il ne faut donc pas espérer un intensité qui monterait crescendo au fil de la production, l'esprit des premières minutes demeurant intact jusqu'à la fin.


Pourtant, l'épisode parvient à s'appuyer assez efficacement sur le lore de Re:Zero pour fournir une petite intrigue cohérente, et qui ne se prive pas de teaser certains éléments de l'ensemble de la saga. On ne les énumèrera pas histoire de laisser un minimum de surprise, mais Memory Snow parvient à pointer quelques aspects intéressants de l'univers, et qu'on aimerait voir développer par la suite. Ce sera peut-être le cas pour l'un d'entre eux, à savoir la fameuse rencontre avec Puck, teasing marqué par l'unique séquence d'action de l'épisode, un combat démesuré totalement pourvu d'un esprit Toriyamien, et d’exagération "Dragon Ballesque".



Tranches de rire et bonhommes de neige


Il faut alors s'attendre à deux choses au cours du visionnage. D'abord, rire aux côtés des personnages, et souvent de ce pauvre Subaru qui en voit de toutes les couleurs, comme d'habitude. Le côté absurde des sévices que subit le protagoniste reste toujours bien amené et bien conté, de manière vive afin de susciter quelques éclats du côté du public. Pour ce qui est de l'humour, l'ambiance du manoir Roswaal amène toujours une certaine réussite, réitérée dans cet épisode spécial. Dans cette optique, difficile de ne pas soulever le fan-service de la fin du métrage, mais celui-ci reste suffisamment bien dosé pour ne pas être vulgaire et demeurer léger... voire même touchant.


Car l'euphorie hivernale imprègne totalement cet OVA qui réserve alors son lot d'instants touchants. C'est notamment dans les rapports entre Subaru et son nouvel entourage, ainsi que quelques réactions de personnages quant aux festivités narrées dans l'épisode, que Memory Snow parvient à nous piquer au vif, et créer une ambiance à la fois conviviale, et à la fois mélancolique. Voir le métrage en plein cœur d'un visionnage de la première saison, entre les arcs 2 et 3 donc, a du sens tant il permet de souffler, tout en reconnaissant qu'il ne s'agit que d'un moment de quiétude avant que les hostilités reprennent de plus belle.



Le manoir Roswaal est une fête !


Alors, il ne faut pas donner à ce premier OVA plus d'ambition qu'il n'en a, à la base. Sorte de filer sans en être un, Memory Snow est une fête aussi bien pour les personnages que pour le spectateur, un moment détaché des enjeux majeurs de l’œuvre qui permet d'apprécier le casting de Re:Zero à travers différentes ambiances allant de l'humour à la profonde quiétude. Ceux qui en attendaient beaucoup plus sortiront sûrement avec une certaine déception. Mais, pris pour ce qu'il est, l'OVA Memory Snow est un instant de répit particulièrement savoureux, efficace dans ce qu'il entreprend, et totalement feel-good dans son effet. Pour les amateurs de récit plus soutenu, le deuxième OVA devrait contenter les esprits puisqu'il lèvera le voile sur la rencontre avec l'attachant, puissant et énigmatique Puck...



   

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Takato

14 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13 20
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News