Karakai Jôzu no Takagi-san S2 - Actualité anime

Karakai Jôzu no Takagi-san S2

Review de l'anime : Karakai Jôzu no Takagi-san S2

Publiée le Vendredi, 12 June 2020

Tandis que le manga Karakai Jôzu no Takagi-san de Sôichirô Yamamoto est en cours en France aux éditions nobi nobi! depuis septembre dernier sous le nom Quand Takagi me taquine, l'oeuvre avait déjà su nous conquérir auparavant dès l'hiver 2018 avec la diffusion d'une première saison animée de qualité, qui fut proposée en France en simulcast sur la plateforme Crunchyroll (où elle est toujours disponible). Ayant acquis un bel enthousiasme du public autant au Japon qu'à l'international grâce à cette première saison, l'oeuvre était forcément vouée à connaître une saison 2, ce qui est arrivé dans son pays d'origine, de début juillet à fin septembre 2019... mais avec, cette fois-ci, une différence pour la diffusion internationale, puisque c'est la plateforme Netflix qui est venue rafler cette seconde saison. On se retrouve donc actuellement avec l'une de ces situations crispantes où la saison 1 d'une série est sur une plateforme et la saison 2 est sur une autre (puisque Crunchyroll n'a pas la saison 2, et Netflix ne possède pas la saison 1), chose toujours pratique (ironie) pour des petits budgets. Mais quoi qu'il en soit, c'est donc depuis le 6 décembre dernier que l'on peut découvrir la nouvelle salve de 12 épisodes, où Takagi se fait encore et toujours un plaisir de taquiner son voisin de classe Nishikata... pour mieux camoufler le vrai fond de ses sentiments ?

  

Chose appréciable, après le succès de la saison 2, on retrouve la majeure partie du staff pour cette deuxième saison. Ainsi, Hiroaki Akagi reste à la réalisation, Aya Takano au design des personnages, Michiko Yokote au scénario, Hiroaki Tsutsumi aux musiques...

Après une toute fin de première saison mignonne à souhait avec ses dernières dizaines de secondes qui ne laissaient plus de doute quant au vrai fond de Takagi, cela n'empêche pas l'espiègle et jolie jeune fille de toujours autant aimer taquiner celui qu'elle apprécie tant ! Ainsi, une nouvelle année scolaire commence pour nos héros qui arrivent désormais en deuxième année de collège, et pas grand chose ne change entre eux deux... pour notre plus grand plaisir.

  

La recette reste donc la même: chaque épisode se divise en petites parties, et chacune de ces petites parties propose une nouvelle petite taquinerie/mise au défi en adaptant un chapitre du manga d'origine, pas forcément dans le même ordre que dans le manga par ailleurs. Dans certains cas, notre chère Takagi lance des petits jeux où le perdant aura un gage, ou tâche de décontenancer le jeune garçon avec ses taquineries ou ses sous-entendus. Dans d'autres cas, c'est Nishikata qui essaie de prendre les devants, par exemple en tentant des blagues, en lançant lui aussi des défis ou en tentant de paraître plus mâture qu'il ne l'est, tout ceci dans le seul but de décontenancer la jeune fille, voire de l'impressionner et de pouvoir enfin crier victoire sur elle... mais évidemment, tout ce qu'il imagine lui retombe toujours dessus, Takagi ayant en permanence un coup d'avance !

  

La formule reste on ne peut plus simple, elle est désormais bien connue du spectateur qui a vu la saison 1 ou a lu le manga, mais elle n'a pas de difficultés à se renouveler, non seulement car les situations sont généralement assez variées en jouant sur différents type de taquineries/défis, mais aussi parce que le cadre ne se limite pas à la salle de classe: il y a aussi le chemin du retour, les habitations de nos jeunes héros, ou tout simplement des événements plus exceptionnels comme un festival. Et n'oublions pas non plus certains personnages secondaires qui restent suffisamment présents pour, eux aussi, animer plus d'un moments ! On pense ici aux trois filles du groupe de la toujours chouette Mina, aux potes de Nishikata, ou au petit couple réunissant deux camarades de classe de nos héros.

  

Surtout, à l'instar du manga d'origine, l'anime sait saupoudrer les choses de tous ces petits instants faits de sous-entendus, où, au gré de certaines paroles ou de certains gestes/expressions, on entrevoit tout en douceur et en malice les vrais sentiments de Takagi, tandis que cet attachant benêt de Nishikata traîne encore à vraiment comprendre les siens. Ainsi les choses s'écoulent-elles avec un charme rafraichissant, au gré des semaines collégiennes qui passent, jusqu'aux vacances d'été elles aussi animées pour Nishikata par quelques moments avec Takagi. On appréciera particulièrement le dernier épisode de la saison où, pendant le festival d'été, les deux jeunes adolescents sont pris pour un couple, avec ce que ça peut provoquer de malice en Takagi et de gêne en Nishikata. Pourtant, dès que Nishikata se retrouve séparé de Takagi dans la foule, il est le premier à se sentir perdu, preuve que la mignonne chipie occupe en lui une place bien spéciale dont il n'a pas encore totalement conscience...

  

Techniquement, on est dans la droite lignée de la saison 1. La réalisation est toujours soignée pour porter l'atmosphère générale, celle-ci restant assez douce et chaleureuse dans les couleurs, et soulignant donc efficacement les interaction taquines de nos héros, qui ont quelque chose d'attendrissant. Toujours très proche du design du manga avec toutefois cette pointe légèrement plus douce en Takagi, le design des personnages ne souffre d'aucune baisse de régime, et il en est de même pour les décors, théâtres importants des interactions de nos héros. Et niveau mise en scène, cela reste toujours aussi simple qu'efficace, afin de bien mettre en valeur Takagi et faire ressortir les réactions de son cher voisin de classe.

  

La plus grosse nouveauté tout compte fait, dans cette recette bien huilée et qui ne lasse pas, c'est sûrement, Netflix oblige, la présence d'un doublage français en plus de la version originale sous-titrée, là où Crunchyroll ne proposait pas de doublage. Une vf somme toute très honnête, avec des intonations globalement convaincantes où on évite le surjeu ou, au contraire, le manque de jeu. Le côté malicieux et espiègle de Takagi est assez bien rendu même si certains rires apparaissent un peu trop forcés, et les changements d'émotions de Nishikata ressortent suffisamment (notamment quand il prépare un "sale coup" pour Takagi ou qu'il tombe des nues en voyant les choses se retourner contre lui). En somme, un travail de doublage honnête, pouvant facilement ouvrir la série à un public supplémentaire, notamment le jeune public.

  

Au bout du compte, cette deuxième saison s'avère tout aussi rafraîchissante, amusante, attendrissante et tout simplement agréable que la première. Sans forcément prendre de risque de par sa grande fidélité au manga, l'anime continue d'adapter avec beaucoup de soin le quotidien taquin de Takagi et de Nishikata, si bien qu'on rempilerait avec plaisir pour une éventuelle saison 3.

  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News