Attaque des Titans (l') (Saison 3) - Actualité anime

Attaque des Titans (l') (Saison 3)

Critique de l'anime : Attaque des Titans (l') (Saison 3)

Publiée le Mardi, 16 Octobre 2018

Première partie


Parmi les séries animées les plus attendues de l'année, difficile de ne pas tenir compte de la troisième saison de L'Attaque des Titans, adaptation du manga éponyme de Hajime Isayama. Depuis l'année dernière, par la diffusion de la deuxième saison et l'annonce d'une suite l'année suivante, l'anime semble être reparti sur un rythme de croisière, d'autant plus que 25 épisodes ont été annoncés pour cette nouvelle saison. 25 épisodes qui ne sont finalement pas diffusés en continu puisque, à l'instar de la troisième saison de Food Wars, cette nouvelle fournée d'épisodes a droit à une longue pause entre son 12e et son 13e épisode, la suite étant prévue pour avril 2019...



Suite aux événements de la deuxième saison, Eren a découvert un nouveau pouvoir. Pourtant, ce qui devait s'annoncer comme un nouvel élan d'espoir marque un terrible coup dur pour le bataillon, cible d'un nouvel ennemi, cette fois dans le camp des humains...

Une nouvelle fois, Eren est ciblé par cet adversaire inconnu, y compris Christa dont les origines sont sur le point d'être dévoilées. Seul contre tous, le bataillon va devoir tout mettre en œuvre pour déjouer un sinistre complot, duquel dépend le destin de l'humanité entière...



Cette troisième saison, adaptant le quatrième arc de la série, était aussi attendu que craint. Les lecteurs du manga le savaient bien, un rythme particulier attendait les premiers épisodes de la saison trois, l'intrigue ne se contentant plus de narrer les assauts du bataillon contre les titans mais présentant une bataille interne entre humain, dans un contexte politique sur le point d'être chamboulé. L'adversaire ne mesure plus plusieurs mètres de haut dans ce nouvel arc, mais n'en demeure pas point redoutable. Si mettre de côté les titans pouvait constituer un pari au sein de la série, le scénario de Hajime Isayama est suffisamment intelligent pour conserver un puissant intérêt à la série. Car, rapidement, cette suite nous fait comprendre que cette lutte interne, entre humains, a pour enjeux bien des vérités concernant le pouvoir en place, et tout simplement sur le mystère des titans. Le spectateur attend forcément des révélations, et il y en aura : tout n'est pas encore clair au terme de ces 12 premiers épisodes, d'autres zones d'ombre sont même présentées, mais de solides réponses nous sont aussi apportées et constituent une importante passerelle vers les autres révélations qui seront apportées dans la deuxième partie de saison, soit en 2019.



Si les derniers épisodes de cette moitié de saison sont énormément portés sur l'action, époustouflante et épique par ailleurs, tout le début se construit essentiellement sur des discussions, des complots et autour des manœuvres du bataillon pour déjouer un ennemi fantôme qui se dévoilera petit à petit. Oui, c'est bien par énormément de discussions que L'Attaque des Titans maintient son intensité ici. On notera d'ailleurs l'implication plus que bienvenue du mangaka Hajime Isayama dans le processus créatif, plus précisément sur le scénario beaucoup plus compact par rapport au manga original. Volonté même de l'auteur, d'ailleurs, puisque ce dernier a avoué ne pas être satisfait de la forme de l'arc dans son manga. C'est donc une version plus rythmée, plus intense donc, mais aussi plus conforme à la volonté du mangaka qui nous est proposée.



Sous-estimer ce début de saison trois à cause de la quasi absence serait donc un tort, un très grand tort. Beaucoup de parlotte, oui. Une faible présence des titans, oui. Mais un intérêt toujours intact grâce à une intrigue en mouvement, des personnages qui se dévoilent, et le talent de WIT Studio pour animer toute la recette. Techniquement, la série continue sur une forme magistrale, et ce n'est pas l'exaltante course-poursuite entre Livai et un mystérieux nouvel personnage, en tout début de saison, qui prouvera le contraire. A l'instar de la seconde saison, on notera une utilisation de CGI pour représenter les titans imposants, un contraste évident à l’œil mais supportable en comparaison d'autres séries animée, cette patte étant finalement discrète à l'échelle des 13 épisodes. On pourrait insister sur chaque détail technique tant on sent un soin minutieux dans la réalisation : l'utilisation toujours efficace de la bande originale de Hiroyuki Sawano, le travail insistant sur les jeux de regard percutant, la représentation graphique immersive des décors... Tant de qualités déjà présentes dans ce que l'anime proposait jusqu'ici.



A noter que ce début de troisième saison a beaucoup fait parler de lui pour ses génériques. A l'opening, exit Linked Horizon qui se charge uniquement du générique de fin, une mélodie aussi douce qu'épique, totalement à l'image de l'arc du coup d'état. Pour le thème d'ouverture, le monstre du rock japonais qu'est Yoshiki s'est associé à Hyde, chanteur du groupe L'arc-en-ciel, pour une chanson pleine de mélancolie qui n'a pas conquis tous les spectateurs. Bien que chacun soit juge de la pertinence d'une telle chanson sur L'Attaque des Titans, difficile de ne pas remarquer l'étonnant contraste entre le générique et la musique.



Si ce début de saison s'est révélé passionnant, difficile de ne pas être frustré par sa conclusion. La pause de diffusion, redoutée par certains, est effective, et six mois vont séparer le douzième épisode du treizième, après un teasing parfaitement incrusté dans le générique de fin final de cette moitié de saison. L'attente sera rude mais, étonnant donné ce qui attend le spectateur, elle en vaut la chandelle. Car, dans sa globalité, cette saison 3 constituera la partie la plus importante de l'adaptation animée du manga de Hajime Isayama.

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

17 20
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News