Princesse Arete


Age conseillé
Note des lecteurs
14/20
Partager

Synopsis

La jeune princesse Arete vit enfermée dans son château dont elle ne s’échappe que de temps en temps pour se mêler incognito à la population. Un jour, le Roi annonce qu’il donnera sa main aupreux chevalier qui ramenera le plus bel artefact magique. Plusieurs prétendants se lancent dans la quête et rapportent leurs tributs au Roi, et vont même jusqu’à faire directement la cour à la princesse, à son grand désaroi. Arrive un sorcier du nom de Boax, à bord d’une machine volante, et convainct le Roi par un tour de magie qu’il sera le mari idéal pour sa fille. La princesse Arete, qui pensait découvrir le monde un jour, ne va que d’une déconvenue à une autre. Arrivera t-elle à prendre son destin en main ?

Thèmes

Les points forts de la série

Par le réalisateur de Mai Mai Miracle, et Dans un recoin de ce monde (Sunao Katabuchi). 


Véritable détournement des contes classiques de Princesse, ce film délivre un message humaniste sans faire de morale ! 


Une ambiance médiévale réussie, une bande-son envoûtante au service d’une histoire savamment distillée qui plaira tant aux grands qu’aux plus petits. 


Par le STUDIO4°C (Mind Game, Spriggan), avec Satoko Morikawa au chara-design (Eden of the East), Kazutaka Ozaki à la direction de l’animation (Summer Wars), Akira Senji à la musique (Fullmetal Achemist: Brotherhood) ainsi qu’une chanson d’Origa (Ghost in the Shell Stand Alone Complex).

Dernières news


Voir les actualités du DVD

Derniers commentaires

14/20

J'ai lu dans les ''points forts de la série'' que Princesse Arete avait été pensé comme un détournement des contes de princesses, c'est on ne peut plus exact. Certes, quelques éléments relèvent directement des contes de fées, comme l'existence du sorcier, le fait que la princesse Arete soit au départ cloîtrée dans une tour (sans qu'on sache véritablement pourquoi) ou d'autres petits détails tels que la bague offrant trois voeux.

 

Pourtant, ce n'est pas le merveilleux qui domine, plutôt une certaine mélancolie, surtout dans la deuxième partie du film, qui nous dévoile la demeure du sorcier dans une contrée désertique et morne. Par conséquent, le rythme de ce film est assez lent, un peu trop à mon goût, même s'il contribue à créer une véritable ambiance.

 

Concernant les graphismes, ils sont propres et bien animés, peut-être un peu simples parfois (je pense notamment aux personnages) mais cela ne choque pas et ne devrait pas trop mal vieillir. J'ai en revanche été particulièrement subjuguée par la bande originale du film, tout simplement magnifique.

 

En conclusion, je dirais que l'histoire d'Arete se suit sans déplaisir, malgré un rythme lent et un manque de rebondissements qui sont sans doute voulus, l'essentiel n'étant pas la magie mais l'émancipation progressive de la jeune fille.

Mitsuko62

De Mitsuko62 [1896], le 06 March 2018 à 18h00

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?


Voir tous les commentaires

Volumes of the serie

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News