Memories - Actualité anime

Memories


Age conseillé
Note des lecteurs
15/20
Partager

Synopsis

Memories est constitué de 3 histoires éblouissantes, chacune possédant son propre style :
"La rose magnétique" est inspirée d'un manga d'Otomo. On y découvre l'histoire de deux voyageurs de l'espace qui captent un signal de détresse et découvrent un monde magnifique né des souvenirs d'une femme.
Dans "La bombe puante" un jeune chimiste est transformé accidentellement en une arme biologique invincible qui prend Tokyo pour cible.
"Chair à canon" dépeint une journée dans la vie d'une cité organisée autour d'une unique activité : tirer au canon sur un ennemi inconnu.

Thèmes

Les points forts de la série

Le film est tiré d’un manga de Katsuhiro Otomo paru au Japon sous le titre Kanojo no Omoide (Ses souvenirs) en 1990.
C’est son second film à sketchs après Robot Carnival en 1987.
Il ne supervise la réalisation que de la 3eme histoire, Cannon Foddder

Prix Mainichi Noburô Ôfuji en 1995.

Dernières news


Voir les actualités du DVD

Derniers commentaires

15/20

La rose magnétique :
Le film d'ouverture est et le plus long, et celui bénéficiant du meilleur staff à mes yeux. C'est aussi ce film qui aurait très fortement inspiré Satoshi Kon par la suite, lui donnant le goût du mélange entre fiction et réel !

Ce film est aussi le meilleur, il s'agit d'une aventure dans l'espace déjà (et ça c'est cool) rondement menée et bien réalisée, avec de très bonnes qualités de productions, accompagnées par la sublime musique de Yoko Kanno.
Mais au delà de cet aspect plastique parfaitement maitrisé, le film se permet des personnages développés (pas tous mais quelque uns, plus que beaucoup de séries actuelles) et aborde des thèmes forts intéressant de façon tout aussi intéressante. Mêlant action et métaphysique que le précédent projet de Otomo (enfin pas son projet mais voila) n'avais pas réussi à atteindre (je parle de Robot Carnival). La fin peu surprendre mais pour ce genre de moyens métrages elle ne pose pas de problèmes, et justement cela fait plaisir de voir ce genre d’œuvres portées à l'écran !


La bombe puante :
Film jurant avec le précédant par son aspect très comique, en effet ici il s'agit d'une comédie un peu noire, puisqu'elle parle quand même de la mort de tout le Japon voir du monde x).
Cela dit elle arrive à rester dynamique et efficace (entendez : drôle) jusqu'au bout de ses 40 minutes, notamment grâce à une musique en décalage avec l'action et une animation des plus travaillée !

Cela dit le film se fini au bon moment et il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent : De bons gags visuels pendant 40 minutes c'est bien, mais ça ne fait pas une super fiction. On peux éventuellement y trouver un sous-texte sur la civilisation humaine qui joue avec des choses qui la dépasse comme la nature ... Mais ça n'est pas bien transcendant ni très convaincant ^^. On passe tout de même un bon moment.


Chair à canon :
Le film est tourné en pseudo-3D, particulièrement bien exploitée puisqu'elle permet à Otomo de nous proposer un plan séquence de 20 minutes ce qui rend le film très atypique et notable graphiquement.
De plus, l'univers dystopique rappelant fortement 1984 est merveilleusement bien parodié, grâce à des gags pas forcément burlesque mais reposants plutôt sur une comique absurdité.

Cependant il ne s'agit pas là que d'une comédie, même si cet aspect tend à éclipser les autres, car au final l'univers reste dystopique et la fin assez pessimiste ... Là encore c'est une merveille de créativité, ça change et ça fait plaisir à voir !


Au final ces 3 courts films sont tout ce qu'il y a de plus sympathiques, le DVD s'ouvre sur une histoire des plus sérieuse et très bien menée pour se détendre avec des œuvres plus comiques par la suite. Ces 3 histoires ont en commun une grande originalité et aussi une grande liberté de ton, ce qui permet aux réalisateurs, plutôt habitués de l'animation clé, de se lâcher et d'expérimenter, ce qui est toujours une bonne chose dans ce milieu !
Bien sur il n'y a pas de quoi sauter de son fauteuil, ici nous n'avons ni un successeur d'akira ni une œuvre de son envergure, cependant elle reste sympathique à regarder.

J'ajouterais que les fans du regretté Satoshi Kon devrait au moins regarder la rose magnétique, qui lui aura inspiré beaucoup de choses par la suite (du moins si l'on en crois ses dires dans Opus).

DemiCercle

De DemiCercle [218], le 30 July 2015 à 22h33

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?


Voir tous les commentaires

Volumes of the serie

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News