Chronique animation - High Score Girl - Extra Stage- Actus manga
actualité manga - news illustration

Dvd Chronique animation - High Score Girl - Extra Stage


Mercredi, 06 May 2020 à 17h00 - Source :Chronique Animation

L'adaptation animée du manga Hi Score Girl de Rensuke Oshikiri s'est faite en plusieurs temps. Après une première saison de 12 épisodes parue en 2019, J.C.Staff a produit trois nouveaux opus pour Netflix en mars 2019. Intitulés High Score Girl - Extra Stage, ces trois ONA viennent naturellement poursuivre l'aventure arcade et amoureuse du jeune Haruo, à juste titre puisque la première saison s'achevait sur un sacré cliffhanger dramatique.

Sans surprise, le staff de la série reste inchangé. Yoshiki Yamakawa est à la réalisation, et s'appuie sur le scénario de Tatsuhiko Urahata.


Le temps des aveux

Haruo est désormais lycéen. S'il n'a pu intégrer le même établissement qu'Akira, il a su se rapprocher de nouveau d'elle. Mais la vie n'a rien de simple pour la demoiselle qui subit le poids de sa noble lignée, et se voit imposer une éducation plus que rigoureuse, avec interdiction de sortie et de consoles de jeux. Impuissant face à cette situation, Haruo doit faire face à un autre dilemme : Koharu ne peut rester sans rien faire, et déclare sa flamme à celui qu'elle a toujours aimé. Elle va même plus loin en lui posant un ultimatum : Il devra prendre sa revanche vidéoludique contre elle et, en cas de défaite de la part de Haruo, devra l'accepter comme petite-amie.


Une histoire en progression

Si High Score Girl prenait soin d'instaurer un triangle amoureux très classique, mais dans l'univers particulièrement haut en couleur qu'est celui du rétrogaming arcade, le récit inventé par Rensuke Oshikiri n'a jamais fait du surplace. Chacun des personnages trouvait une rôl précis et avait droit à un développement minutieux, de telle sorte à ne jamais tomber dans un schéma trop classique. La première saison proposait alors une véritable progression.

Les trois ONA condensés dans Extra Stage répondent eux aussi à cette intention. Loin de n'être là qu'en guise d'épisodes bonus pour satisfaire les spectateurs en attendant la deuxième saison, ils viennent créer un véritable lien entre les deux parties du récit, et développent une résolution à certains enjeux qui marquaient la fin des douze premiers épisodes. Deux segments sont alors à l'honneur : la demande de Hidaka d'une part, et le poids subit par Akira, du fait de l'éducation stricte qu'elle reçoit.

Deux principaux axes qui se voient ainsi bouclés (ou au moins en très grande partie) au cours de ces trois épisodes, tous très différents. Un cheminement qui s'avère aussi idéal pour mettre à l'honneur chacun des trois grands personnages du récit, et laisser le spectateur sur une réelle satisfaction au terme de ces trois épisodes. Pourtant, l'idée n'est pas de le brosser dans le sens du poil avec du fan-service à tout va, mais de le satisfaire en poursuivant l'intrigue de manière efficace. Défi totalement réussi, donc.


L'humour et l'émotion font toujours mouche

La qualité phare de la première saison se répète alors dans ces épisodes. Le scénario alterne des segments purement vidéoludiques, entre défis de bornes d'arcane et développement d'un jeu via RPG Maker, tout en les juxtaposant avec des séquences émotionnelles qui viennent renforcer les personnages. La série garde son ton décalé, notamment dans les apparitions quasi spectrales de personnages de Street Fighter qui sont toujours un délice d'absurdité, tout en se posant, par moment, lors de moments d'émotions des personnages se font le vecteur de leurs évolutions respectives. Il n'est alors plus question de rire mais d'apprécier la sincérité des sentiments de chacun, et leur impact sur leurs congénères. C'est toujours très touchant tout en conservant la fraicheur de la série, soit un cocktail toujours minutieusement dosé et qu'on continue d'apprécier.


Des ajouts mineurs

A la manière d'une nouvelle version d'un jeu-vidéo, Extra Stage s'offre quelques nouveaux personnages, seule véritable nouveauté au sein de la série. De nouvelles figures présentes du côté arcade et venant constituer un petit cortège de combattants vidéoludiques hauts en couleur, et parfois bien trouvés dans les interactions nouées avec certains du trio principal. Leurs apparitions restent assez succinctes, mais leur efficacité pourrait éventuellement être accrue dans la deuxième saison, de quoi permettre à High Score Girl de se conclure en apothéose.


Un dernier round ?

Malgré toutes les avancées scénaristiques proposées dans ces trois épisodes, les ONA Extra Stage ne pourraient se suffire pour conclure l'histoire de Rensuke Oshikiri. Quelques enjeux sont résolus, mais les personnages ont encore beaucoup de choses à prouver dans leurs relations. Forcément, il y a de quoi vouloir se jeter sur la deuxième saison, maintenant que celle-ci est disponible, et qu'elle met un terme à l'adaptation animée du manga éponyme.

L'avis du chroniqueur
Takato

Mercredi, 06 May 2020
15 20




Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation

La sélection vidéo du moment

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News