no flash plugins detected

Souvenirs de Marnie

Critique du dvd : Souvenirs de Marnie

Publiée le Jeudi, 03 Août 2017

« Souvenirs de Marnie » est un film d’animation japonais du studio Ghibli écrit et réalisé par Hiromasa Yonebayashi en 2014. C’est le deuxième film qu’il réalise, le premier étant : « Arrietty et le petit monde des chapardeurs » en 2010. Ces deux films se ressemblent sur plusieurs points. Leurs histoires sont pleines de tendresse et s’adressent à un large public. Les personnages sont attachants, mais l’intrigue manque de vigueur ce qui entraine malheureusement une chute un peu décevante.



Inspiré du roman de Joan G. Robinson « When Marnie was there », ce long métrage raconte l’histoire d’Anna, une jeune adolescente, qui n’arrive pas à trouver sa place que ce soit dans son cercle familial ou dans son cercle amical. La première scène du film en est un bon exemple. On y voit Anna dans un parc assise sur un banc, seule. D’autres camarades de classe sont assises plus loin et profitent d’être ensemble, elles rient. Anna a un visage grave. Elle est en train de dessiner les toboggans que de jeunes enfants assaillaient en face d’elle. Un professeur vient la voir et lui demande s’il peut regarder son croquis. Son visage s’illumine. On comprend bien que même si elle se met volontairement à l’écart elle souhaite de tout son cœur qu’on s’intéresse à elle.



Mais elle n’a pas le temps de lui tendre son dessin qu’un enfant se blesse et le professeur repart. Cela met Anna dans un tel état qu’une crise d’asthme se déclenche. « Je me déteste » sont les derniers mots de cette scène. Dès les premières minutes du film, on apprend donc qu’Anna fait régulièrement des crises d’asthme et que cela est sûrement lié au stress et au repli sur elle-même. Sa mère adoptive s’inquiète énormément de ces crises à répétition, surtout que cela est très récent. Avant, Anna était une enfant joyeuse. Mais quelque chose a changé et Anna s’est fermée aux autres. Pour améliorer sa santé, elle est envoyée chez son oncle et sa tante à la campagne pendant l’été. En visitant les alentours, elle va découvrir une magnifique demeure au milieu des marais. La marée lui permet d’accéder au manoir qui est abandonné depuis plusieurs années. Pourtant quand elle y retourne plus tard, elle y rencontre Marnie avec laquelle elle va se lier d’amitié.



« Souvenirs de Marnie » traite de deux grands thèmes qui se complètent. La solitude et l’amitié. Anna et Marnie ont beaucoup de points communs. Tout d’abord elles se sentent abandonnées et elles en souffrent. Anna en intériorisant toutes ses émotions s’est isolée des autres. Marnie est délaissée par ses parents qui passent très peu de temps avec elle, préférant la confier aux domestiques qui la maltraitent. Elles envient mutuellement la vie de l’autre qui leur semble meilleure. Anna fantasmant sur de « vrais » parents, Marnie rêvant d’avoir une famille qui s’inquiète d’elle. Toutes deux ont un grand manque d’amour à combler et c’est pourquoi leur amitié se tisse si vite et avec une telle force.



Mais qui est cette mystérieuse Marnie ? Il est évident que, dès le début de leur rencontre, Marnie ne se manifeste que dans les rêves d’Anna. Est-elle juste un produit de son imagination ? Ou est-elle un fantôme qui hante le manoir où elle a vécu ? La poupée qu’Anna avait dans sa jeunesse ressemble énormément à Marnie, suggérant la première possibilité. Mais les rumeurs locales pencheraient plus vers l’autre. Ce mystère tant attendu est gâché par une explication lourde qui atténue en grande partie la beauté du dénouement.



Graphiquement, ce film est un régal pour les yeux. Surtout les magnifiques plans du manoir, les crayonnés d’Anna et tous les petits détails de la maison de son oncle et sa tante. La bande-son de Takatsugu Matsumura est aussi superbe. Tout en délicatesse, elle nous immerge totalement dans cette histoire grâce à des notes pleines de douceur et de mélancolie. Le film se fini sur la très belle chanson de Priscilla Ahn « Fine on the outside » qu’on pourrait traduire en « Bien en apparence » qui résume parfaitement l’état des deux héroïnes.


« Souvenirs de Marnie » est un très beau film d’animation qui malgré un rythme inégal et une fin trop téléguidée nous plonge dans un univers où la réalité côtoie les rêves. Une très jolie découverte à partager.

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Gathea

14 20


Note de la rédaction
Note des lecteurs





MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News