Halo - The Fall of Reach - Actualité anime

Halo - The Fall of Reach

Critique du dvd : Halo - The Fall of Reach

Publiée le Lundi, 03 Juillet 2017

Halo...un nom que tous les possesseurs de XBox connaissent forcément, et que les partisans de Sony et de sa Playstation ne connaissent que de nom! 


Halo fut longtemps l'étendard de Microsoft, en tant qu'exclusivité XBox, le premier opus, développé par Bungie, ayant vu le jour avec la première XBox, en novembre 2001. S'en est suivi une série de suite, sur 360 puis sur One, mais toujours exclusive à la console de Microsoft. Il n'est donc pas étonnant que Halo connaissent notamment un grand succès aux Etats Unis... 


Pendant longtemps on a parlé d'adaptation au cinéma, mais jamais le grand écran n'aura connu de film Halo...il aura fallu passer par d'autre média... 


The Fall of Reach est avant tout un roman basé sur l'univers d'Halo qui a ensuite été adapté en film d'animation d'une durée d'une heure et reprenant l'histoire des origines des Spartans, ces guerriers d'élite créés pour lutter contre les rebelles, mais qui finalement brilleront face aux Covenants, et donc, surtout sur les origines du Major 117, le charismatique héros de la saga qu'on découvre ici dès l'âge de 6 ans! 


Bien qu'ayant colonisée de nombreux mondes et s'étant grandement développée dans tous les domaines, l'humanité est divisée, les rebelles, que l'armée considère comme des terroristes, multiplient les actions meurtrières, la guerre fait rage sur toutes les planètes. 


L'armée, par le biais de scientifiques talentueux, mais sans scrupules, décide de lancer un nouveau programme avec des enfants aux capacités hors normes pour ensuite les entraîner et les modifier afin d'en faire des supers soldats! 


De nombreux enfants sont enlevés à leurs familles remplacés par des clones dont la durée de vie s'avère bien courte... Parmi les 75 enfants enlevés très peu survivront aux dures épreuves qui les attendent, seuls les meilleurs sortiront du lot...et dans ce petit groupe se détache le jeune John, d'abord individualiste avant de devenir un chef d'escouade prêt à tout pour sauver ses coéquipiers... Au fil des années leur nombre va encore diminuer, mais au moment de partir pour leurs premières vraies missions une nouvelle menace va apparaître, bien plus dangereuse que la précédente, une menace qui elle concerne l'humanité tout entière! 


Revenir sur les origines des Spartans et du Master Chief est une excellente chose que tous les amateurs de la saga Halo voulaient depuis un moment, même si le côté mystérieux avait également son charme... Donc à priori ce film est une excellente chose...et pourtant, et le fond et la forme souffrent de carences handicapantes! 


Sur le fond tout va peut être un peu trop vite, ce qui n'a rien d'étonnant avec un film qui ne dépasse pas l'heure, on a donc peu de temps pour se familiariser avec les personnages, peu de temps pour s'attacher à eux (d'autant qu'ils ne le sont pas spécialement) et surtout très peu de temps pour profiter des Covenants, ces derniers n'apparaissant qu'à la toute fin du film, vu qu’il se centre vraiment sur la formation des enfants appelés à devenir l'élite (ou mourir). 


Et là dessus (sans doute également à cause du peu de temps pour développer correctement des thèmes), la question morale d'enlever et d'envoyer des enfants à la mort est à peine évoquée...elle est présente, mais ne semble pas être un gros problème pour autant... Après il est vrai qu'on ne recherche pas forcément de l'introspection quand on plonge dans l'univers d'Halo! 


Mis à part ces quelques faiblesses le scénario tient la route et suivre l'évolution de ces enfants, notamment du futur Major 117 s'avère assez plaisant. 


Il faut cependant admettre qu'en voulant donner de l'importance à ses capacités, on tombe un peu dans le n'importe quoi: le gamin à 6 ans mettait des branlées à ses camarades à coup de high-kick...à six ans! 


Pour la forme par contre il n'y a pas grand-chose à sauver: le film est moche et extrêmement mal animé! 


Le film date tout de même de 2015, l'année de sortie de films tels que Vice et Versa; Le voyage d'Arlo ou encore Le garçon et la bête! Si on s'amuse à comparer, sur tous les points The Fall of Reach prend une sacrée claque...


Les personnages sont vides d'expressions, se ressemblent presque tous, les séquences d'action font presque pleurer du sang tant l'animation date d'un autre temps... Il aurait sans doute mieux valu opter pour un film d'animation classique en 2D plutôt que ce ratage en images de synthèses! 


Le film est à ne conseiller qu'aux amateurs de la saga, d'une part parce qu'il n'a pas de fin et donc devrait frustrer ceux qui ne connaissent pas la suite, d'autre part pour profiter pleinement des références, mais surtout, car seuls les amateurs d'Halo, contents d'avoir un film de plus,  peuvent se montrer plus tolérants face à une animation aussi catastrophique! 

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

11.5 20


Note de la rédaction





MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News