Vertical Vol.18 - Actualité manga

Vertical Vol.18

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 20 Avril 2017

Dans le précédent opus, nous avions laissé Sosuke perdu en pleine tempête dans la "Death Zone" de l'Everest. Affrontant des vents déchainés et un froid glacial, il allait chuter lorsqu'il fut sauvé in-extremis par la main secourable de Sanpo, revenu de son ascension du Lhotse...

Cet ultime tome de Vertical démarre sur les chapeaux de roues avec un Sanpo au meilleur de sa forme, qui parvient à secourir avec classe et assurance l'alpiniste Sosuke qui était sur le point de perdre la vie. Néanmoins, cette scène impressionnante ne cache pas une terrible réalité : d'autres alpinistes sont en détresse alors que le blizzard fait toujours rage...

Malgré cette situation désespérée, c'est l'esprit clair et accompagné de son éternel optimisme que notre héros va se remettre en route pour sauver les autres alpinistes. Plus que jamais, Sanpo apparaîtra comme une espèce de surhomme alors qu'il enchainera les sauvetages sans même porter un masque d'oxygène. Cependant, en enchainant les allers retours dans un milieu si hostile, même un surhomme montrera vite ses limites. On va commencer à voir Sanpo souffrir, et notre inquiétude, autant que la tension dramatique, ne va cesser d'augmenter alors qu'on dévore les pages et qu'on approche de la conclusion... Sanpo sera-t-il capable de relever cet ultime défi ?

Difficile de parler de ce dernier tome sans en évoquer les moments clé... Si l'on met de côté l'immense émotion qu'il procure, on retiendra de ce dernier opus une forme de redondance scénaristique dans sa première partie : Sanpo se met en route, trouve une personne en difficulté ou en grand danger, la remotive ou la ramène en sécurité... et se remet en route. Heureusement, des nuances vont apparaître entre les sauvetages, et l'auteur ira même jusqu'à inverser les rôles à un moment donné. Plus qu'un surhomme, à un moment Sanpo apparaîtra même comme une figure quasi messianique: Son arrivée est sublimée par le style graphique de l'auteur et survient au moment où la situation est la plus désespérée pour la victime. En plus de ça il redonne espoir et courage aux victimes et accomplit des prouesses physiques quasi-impossibles alors que son état physique devient de plus en plus préoccupant. On sent que notre héros cherche une forme de rédemption depuis l'accident d'Akutsu, et qu'il est prêt à tous les sacrifices pour la trouver, quitte à mettre sa propre vie en jeu...

Avec ce dernier tome de Vertical, Shinichi Ishizuka aura confirmé jusqu'au bout son extrême talent de conteur en nous offrant une conclusion qui, bien qu'un peu prévisible, s'avère plus que satisfaisante et surtout particulièrement poignante. Sanpo est vraiment un héros inoubliable et particulièrement attachant... et s'il reste en toute logique au cœur du récit, l'auteur n'oubliera pas, dans son "dernier relais", de mettre une dernière fois en avant les personnages secondaires (Kumi, Zack, Naota...) qui ont eux aussi participé à la qualité de cette excellente série.

Côté édition, soulignons l'effort de Glénat d'inclure quelques pages en couleur à la fin du tome. On notera cependant la présence de quelques coquilles, et notamment un oubli de mot sur l'avant-dernière page du volume. Enfin, il faut savoir que les couvertures des tomes 17 et 18, mises l'une à côté de l'autre, forment un joli diptyque.

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
shinob

18 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News