no flash plugins detected

Papa told me Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 21 Septembre 2011

Trois tomes d'anthologie pour une série comme Papa Told Me, c'est à la fois suffisant et insuffisant.
Suffisant pour une série aussi longue et à l'ambiance si particulière, où onirisme, réflexions pleines de sens, douceur, introspection, magie et contemplation se fondent en un joyeux mélange. À la lecture, on en oublie un peu nos problèmes de la vie de tous les jours, et on en vient même à les remettre en question, à les relativiser, à les voir à travers le regard de Chise, notre héroïne, et de se dire que finalement, beaucoup de problèmes qui nous pèsent ne sont pas si graves que l'on veut bien le croire. Le tout, c'est d'en parler, puis de les aborder dans le bon sens, ou sous un angle qu'on n'avait pas envisagé au premier abord, et finalement, beaucoup de choses finissent par se débloquer. La vie n'est pas facile, mais elle l'est encore plus quand on la prend trop au sérieux, sans recul, et uniquement à travers les yeux de la société, ou ce que nous imaginons être comme telle. Trois tomes sont suffisants pour nous rendre le sourire, pour éviter la répétition, et pour garder uniquement un excellent souvenir de ce titre.

Cependant, pour celui qui se sera attaché à la petite Chise, à son univers, à ses petits épisodes plein de fraîcheur et sa galerie de personnages attachants, et aussi au dessin de la mangaka, au style élégant, clair et bien à elle, il poussera un petit soupir de regret en fermant ce dernier tome, et en se rappelant qu'il n'y en aura plus d'autres. Une petite sensation de manque et de vouloir plus. Et puis il se rappellera de ce qu'il a lu, et il sera heureux d'avoir pu faire un petit séjour dans ce monde de rêve et de réalité, où rien n'est idéalisé, mais où tout est éclairé d'une douce lueur, qui redonne courage et espoir. Un voyage court, dont on aurait voulu en voir davantage, mais la réalité de notre paysage éditoriale est ce qu'elle est, et un titre pareil n'a pas la moindre chance de toucher un large public actuellement. Ainsi, ne boudons pas notre plaisir, ne gâchons pas notre joie d'avoir pu entrapercevoir l'univers de Nanae Haruno, mangaka de talent, et remercions Kana pour nous avoir permis de faire un bout de chemin en compagnie de Chise et ses amis. Un petit rayon de soleil vaut souvent mieux que pas de soleil du tout, surtout quand ce soleil rayonne d'une chaleur et d'une lumière si forte qu'il nous fait oublier qu'il n'est qu'un rayon.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Sorrow

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News