Genshiken - Intégrale VOVF - Collector - Actualité anime

Genshiken - Intégrale VOVF - Collector

Review du dvd : Genshiken - Intégrale VOVF - Collector

Publiée le Mercredi, 18 Febuary 2009

Après un succès commercial plutôt mitigé en ce qui concerne le manga édité aux éditions Kurokawa, mais dont l'histoire a conquis un grand nombre de dévoreurs de mangas, de culture japonaise ou encore de fans de jeux vidéo, ce manga décalé dans le paysage du manga en France a finalement trouvé sa place et su conquérir un tranche bien précise de lecteurs...

Ayant beaucoup aimé l'oeuvre sur support papier, je dois dire que j'attendais avec impatience la sortie de cette intégrale ainsi que des OAV la complétant !!

Dès le début des épisodes, on retrouve la même histoire que celle publiée dans le manga, donc d'un côté toujours rassurant de savoir que l'on va retrouver les personnages et leurs aventures qui nous font aimer la série, etc, et d'un autre décevant puisqu'on se doute alors que l'animé va surement être calqué sur le manga...
Nous retrouvons donc notre apprenti otaku j'ai nommé Sasahara, assez timide et n'acceptant pour l'instant pas son statut qu'il considère de rebuts de la société, mais arrivé dans l'université S il découvre l'existence de trois clubs pouvant l'intéresser :le club manga, le club d'animation et le club d'étude de la culture visuelle moderne alias le Genshiken... c'est vers ce troisième club qu'il va se tourner en premier afin de le découvrir accompagné d'un autre première année nommé Kosaka, fan de jeux vidéo, d'hentaï et Don juan accessoirement... grâce à lui la belle Saki va plus ou moins intégrer le club mené par un équipe de choc : Madarame, le binoclard fan d'hentaï dépensant sans compter pour sa passion et vice président du club, puis Kuyagama, le fan de cosplay couturier à ses heures, Ohno fan également de cosplay portant les costumes composés par le précédent et dont la poitrine fait fantasmer garçons et filles, viennent ensuite Tanaka, attiré par l'hentaï également et passant ses heures perdues à pratiquer du dessin... Le président en activité du club reste toujours aussi mystérieux et inébranlable.

Au fil des douze épisodes, force est de constater que l'animé est loin d'être à la hauteur du manga où s'affrontent en réalité tous les genres, ceux qui ne comprennent pas le principe d'être un otaku, savoir si on veut en faire partie, si on le devient ou si l'on nait otaku, ainsi la galerie de personnages tous plus différents les uns que les autres mais rapprochés pour la plupart par une même cause Kujibiki Unbalance animé favori de nos joyeux lurons... nous passerons ainsi à la transmission du savoir des certains en ce qui concerne les maquettes aux autres, ou à la transmission de sensation et de satisfaction pour d'autres en pratiquant l'art du cosplay.

Le chara design reste comme souvent moins bon que dans l'oeuvre originale cependant on pourra noter que les passages où le club se délecte des épisodes de Kujibiki, le sous titrage nous permet de comprendre leurs remarques hautement réfléchies lors des réunions de commentaires de Kujibiki.

L'oeuvre animée suit finalement en bonne partie le manga, mais le caractère des personnages peut parfois sembler étrange, ne correspondant pas à celui du manga ; pour l'utilisation des personnages, certains n'apparaissent jamais alors que dans le manga il tenait des rôles importants, cependant ils pourraient faire partie de ce qui serait en fait une deuxième saison.

Les visites au Comifest sont toujours hilarantes et chaque fans ou otak' se retrouvera dans leurs réactions s'il a déjà été un jour dans une convention ou tout simplement à la Japan Expo... Finalement l'animé se retrouve plus chargé de symbolisme et de messages envers les non otakus afin de mieux considérer les otak' dans leur comportement et de les accepter.

Ce titre peut tenir la dragée haute à pas mal d'animé sortie cette année, toutefois pour les fans du manga, la comparaison reste inégale et assez éprouvante au visionnage, certaines réactions n'ayant pas du tout le même chute, et la finalité des douze épisodes restera inaboutie pour les lecteurs. Cependant la vivacité n'est pas aussi présente que dans l'oeuvre originelle...

En ce qui concerne l'adaptation encore une fois du très bon travail de la part de Kaze, des voix françaises travaillées, un sous titrage régulier pour les écrans retransmettant des animés ou des jeux vidéo.

Etant fan du manga, je regrette de n'avoir pas retrouver de guide explicatif des otakus et des termes qui pour certains doivent être du japonais non traduit comme en fin de volume de l'oeuvre papier... mais il faut dire que la portée n'est pas la même et que surement pour des questions de droit certaines définitions ou explications concernant des sagas, cela aurait été chose impossible.

Alors, certes je sais qu'on ne compare pas une oeuvre animée et son manga ( et inversement ) mais en ce qui concerne celui ci, la comparaison me parait inévitable tant par la portée qu'il peut avoir et le public visé.

Enfin pour les OAV, grosse déception, on ne retrouve finalement que des épisodes de l'animé réunissant les membres du Genshiken :"Kujibiki unbalance", qui pour ma part, reste assez décevant, je m'attendais à des épisodes dédiés à certains personnages...

Au final, une bonne série pour ceux qui voudraient découvrir la culture japonaise et ses adeptes, il ne faudra cependant nullement comparer les deux versions... au risque d'être déçu par l'une ou l'autre...

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Daigoro

15 20


Note de la rédaction
Note des lecteurs





MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News