Yona - Princesse de l'Aube Vol.24 - Actualité manga

Yona - Princesse de l'Aube Vol.24

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 26 June 2018

Laissant derrière elle ses dragons et Yeon qui sont retenus prisonniers par Kôren, Yona, accompagnée par Hak, Algira et Vold, est déterminée a rencontrer Soo-won pour le convaincre de ne pas entrer en guerre. Si elle échoue, non seulement elle perdra ses précieux compagnons qu'elle considère désormais comme sa famille, mais en plus le pays de Shin et son peuple seront sûrement anéantis dans le conflit... Mais la tâche s'annonce encore plus ardue que prévu: malgré l'aide de l'informateur Ogi, Soo-won refuse de se montrer en personne, et la guerre est désormais imminente. Avec l'aide de Hak et des autres, la jeune princesse déchue va alors tenter un plan audacieux...


Alors que la guerre paraît inévitable et qu'il faut en priorité arrêter la tribu du ciel en plus de tenter de voir Soo-won, on suit ici les plans de Yona et de ses compagnons avec beaucoup d'intérêt, dans la mesure où ils vont faire appel à pas mal de figures que l'on a déjà pu croiser dans les tomes précédents, y compris Min-soo, un personnage que certains lecteurs auront peut-être oublié depuis le temps ! Plusieurs têtes connues devraient alors avoir un rôle déterminant dans les événements à venir, ce qui s'avère assez stimulant et prouve que Mizuho Kusanagi sait continuer d'exploiter les rencontres que Yona a pu faire jusque-là au fil de son périple. Surtout, cela confirme que la jeune princesse déchue a su mettre de son côté nombre de personnes dont elle a croisé la route et qui ont sans doute perçu sa détermination, son côté radieux et sa faculté à rassembler.


En filigranes, la mangaka continue d'exploiter assez bien d'autres visages. Pendant que Yeon et les dragons attendent leur sort en restant enfermés, on suit avec un certain intérêt ce qui arrive à Mizari, et l'on cerne avec intérêt certaines choses sur le rôle de roi de Soo-won: en tant que souverain, il ne peut laisser ses considérations personnelles entrer en jeu, car ça signifierait mener son pays à sa perte, et cela trouve un certain écho dans le rôle de Kôren qui, justement, semble surtout se laisser guider par la vengeance, au risque de mener son peuple au pire... En revanche, Algira pourra à nouveau agacer avec ses "miaou" à répétition. Enfin, côté sentimental, on notera un joli petit événement assez inattendu à cet instant précis, d'autant qu'il vient bien de Yona, et on espère forcément que cela fera enfin réellement avancer sa relation avec Hak.


Même si l'autrice prend parfois un peu son temps, on a donc ici un bon volume, assez riche et vraiment prometteur pour la suite. Yona, qui a dépassé ses considérations personnelles, saura-t-elle rompre le cercle de haine qui s'est installé ?


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News