Yebisu Celebrities Vol.3 - Actualité manga

Yebisu Celebrities Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 16 Febuary 2011

Chose amusante à noter avant toute chose : le volume 10 du magazine BxBoy ayant pris du retard, heureux seront ceux qui pourront lire une semaine après la sortie de Yebisu Celebrities 3 le deuxième chapitre du dit manga. Donc on a le plaisir de découvrir en quasi-intégralité le troisième opus de la série, mais il faudra se contenter de sauter, dans le Be x Boy, le passage concerné. Très agréable. Toujours est-il que dans ce tome, on revient un peu vers notre couple principal. Haruka est engagé comme titulaire dans son agence de design, et lors d’un défi lancé par Castle Watch qui n’est plus satisfait du travail de leur partenaire habituel, c’est Haruka qui va récupérer le dossier ... Tout simplement parce que son patron a refusé de s’en occuper et qu’il a trop peur de se confronter à un père, ayant trahi ses espoirs, qui dirige l’entreprise de montres en question. Bref, notre petit poussin va vite grandir en montant un projet intéressant, passionnant même il semblerait au vu des réactions alors que, au final, il a juste proposé une gamme masculine ... La base de la pub, on ne comprend pas bien où est le challenge, mais passons.

Évidemment, il s’en tire haut la main, son amoureux va le soutenir à la dernière minute et tenir tête à son père après qu’Haruka l’ait réconforté tant bien que mal, et tout est bien qui finit bien pour tout le monde. Sauf que nous lecteurs, on s’ennuie quand même un peu dans un récit sans saveur, des relations un peu téléphonées, d’autant plus lorsqu’Haruka appelle toujours son amant et amoureux « patron », même dans l’intimité. Ce qui est plus qu’énervant, et franchement désagréable. Les marques de politesses japonaises ne prennent pas dans nos régions, surtout quand cela concerne une relation supposée être tendre et très intime. On a le droit à deux chapitres bonus, les deux se montrant totalement inutiles notamment celui qui joue la carte du club d’hôtes ... C’est exactement ce que l’on craignait de voir dans cette agence déjà peu crédible, et voilà qu’on l’obtient. Désastreux. Heureusement que le sérieux, même parfois dramatisé, de l’histoire principale tient à peu près la route.


NiDNiM


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM

13 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News