Voie du Tablier (la) Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 12 January 2021

Essayer de se détendre seul puis avec Masa pendant que Miku est en voyage d'affaires. Se confronter dans la rue à Gôda du clan Hirako qu'il a anéanti et qui s'est reconverti en rappeur. Participer à un concours de costumes de Halloween avec Miku dans l'espoir de remporter un prestigieux prix. Se frotter aux dures réalités d'un restaurant avec buffet à volonté. Préparer une fondue avec les beaux-parents. Essayer de se soigner d'un rhume. Profiter du nouvel an avec un Masa qui attend totalement autre chose. Participer à une foire aux alcools locaux à ses risques et périls. Participer à cours de cuisine pour faire un gâteau au chocolat de Sait-Valentin.

Une nouvelle fois dans La Voie du Tablier, les situations du quotidien, a priori anodines, se succèdent pour Tatsu l'immortel et son entourage... mais quand on est un ancien yakuza reconverti en homme au foyer et qu'on a autour de soi une ribambelle de personnages eux aussi parfois gratinés, rien ne se passe de façon tout à fait classique ! Et c'est, une nouvelle fois, ce que le mangaka Kousuke Oono nous montre bien via une nouvelle salve de chapitres indépendants variés et assez inspirés.

Car quand bien même certaines chutes de chapitres restent très rapides et soudaines en donnant presque l'impression que le délire du moment aurait pu continuer, l'auteur propose ici des petits instantanés de vie où, bien souvent, l'humour fonctionne du tonnerre (si on y est réceptif, bien sûr, sur ce point rien ne change). Cela, on le doit bien sûr à l'habituel décalage entre le nouveau statut de Tatsu et son passé de yakuza, avec même à la clé une petite métaphore où il imagine son virus du rhume comme une horde de mafieux en voulant à sa vie. Mais on appréciera aussi particulièrement, cette fois, l'exploitation de la palette de visages secondaires, que ce soit lors du concours de Halloween (où notre héros est bien plus intéressé par le riz que par le séjour à gagner, et où quelques costume décalés défilent), au restaurant où une rixe entre notre héros et Tora a lieu pour une sombre histoire de fruits, lors de la fondue où le beau-père et Miku se présentent comme de sérieux adversaires, pendant la foire aux alcools où on voit plusieurs visages sous un autre jour une fois ceux-ci éméchés, au cours de cuisine où Tatsu donne une leçon à sa manière à son voisin Hirono qui est lui-même là pour une raison étonnante... Mais la mention spéciale ira sûrement à cette improbable battle de rap entre Gôda, Tatsu et bientôt le boucher du coin.

Grâce à ces petites idées et à des personnages secondaires assez présents, ce tome fait donc bien le job, en proposant son lot d'humour un brin absurde ou aux situations joliment décalées. La Voie du Tablier, c'est toujours un bon petit moment à passer, sans prise de tête, et avec un concept qui continue d'être honnêtement exploité. De quoi largement donne envie de voir ce que tout ceci donnera dans l'adaptation animée, prévue sur Netflix dans le courant de cette année !
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.25 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News