Vigilante – My Hero Academia Illegals Vol.8 - Actualité manga

Vigilante – My Hero Academia Illegals Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 10 August 2020

Chronique 2

L’événement pour fêter le départ de Captain Celebrity tourne au drame lorsque l'agent de la "Villain Factory" attaque et provoque la destruction de la gigantesque tour qui abrite l’événement...une tour qui menace de s'effondrer sur la ville et sa population!
Captain Celebrity met tout en œuvre pour éviter cela mais il arrive à bout de force et le pire est à craindre!

On était resté sur une situation plus que délicate et donc particulièrement pressé de retrouver nos héros afin de découvrir la suite de ce titre qui possède de plus en plus de charme!
Et au vu de la dangerosité de la situation, il était à prévoir que malgré sa motivation et son aide qui ne fut pas à négliger, Koichi ne pouvait pas être l'homme de la situation!
Ils seront deux à prendre les choses en mains, (en plus de ceux déjà présents).
Le premier on le connaît bien, ce n'est autre que le numéro un des super héros, celui qui canalise la jalousie de Captain Celebrity: l'excellent All Might!
Ici la réaction est assez ambivalente...d'un coté on ne peut qu'être vraiment heureux de retrouver un personnage aussi charismatique que All Might, d'autant plus que ça rajoute un lien supplémentaire avec la série principale...mais d'un autre coté c'est assez frustrant de voir que les héros de Vigilante ne semblent pas capables de se sortir des situations les plus périlleuses sans les personnages de l'autre série; on aimerait que les personnages de Betten Court et Furuhashi se suffisent à eux mêmes!

L'autre personnage à prendre les choses en mains, le fait à sa manière: ils ne s'occupent pas de la tour et de ceux qui se trouvent à l'intérieur, il laisse faire les plus qualifiés pour ça...lui préfère attaquer le responsable de ce désastre et lui faire comprendre qu'il a commis une erreur! Bien évidemment on parle ici de Knuckle Duster! Et lui c'est aussi un véritable plaisir de le retrouver, surtout qu'ici il déborde de "Badassitude"!

La seconde partie du tome va revenir sur la jeunesse de ceux qu'on connaît en tant que professeur dans My Hero Academia (qui ne le sont pas encore dans cette série), et plus précisément à la jeunesse de Eraser Head, personnage emblématique au mauvais caractère...on le retrouve étudiant, rêvant de devenir un grand héros avec ses camarades de l'époque!
Une petite touche de fraîcheur vraiment bienvenue d'autant que c'est l'occasion d'en apprendre davantage sur un personnage vraiment apprécié.
Les auteurs donnent ici vie à des personnages haut en couleurs, avec notamment un vilain qui n'est pas sans rappeler Bou de DBZ.

Un volume vraiment plaisant qui renforce encore la sympathie qu'on a pour la série et ses personnages!


Chronique 1

Le gala d'adieu de Captain Celebrity au sommet de la tour Sky Egg est perturbé par le mystérieux membre de la Villain Factory, qui n'hésite pas à mettre les vies de centaines de personnes en jeu en menaçant de faire s'effondrer le bâtiment. The Crawler et Captain Celebrity interviennent à temps, mais ils ne pourront pas tenir sans l'intervention d'un héros de renom...

Si le spin-off de My Hero Academia demeurait très classique et sans grands enjeux, le septième opus créait une sorte de surprise en développant l'orgueilleux Captain Celebrity sans qu'on s'y attendre, et amenant un arc un peu plus explosif que de coutume. Cette partie de l'histoire trouve ainsi un achèvement dans la première moitié de ce tome huit, qui déplace l'intérêt sur un pan différent, autrement plus savoureux.

Car c'est bien le retour de Knuckle Duster qui s'avère marquant, notamment car son affrontement permet d'en dire beaucoup sur le personnage. La figure la plus intéressant de la série a bel et bien droit aux honneurs, une nouvelle fois, son arc demeurant ce que le spin-off fait de mieux. Et tandis qu'on en apprend plus sur le personnage et son opposant, Hideyuki Furuhashi plante quelques pistes de scénario particulièrement intéressantes, d'autant plus que l'affrontement s'achève de manière nébuleuse afin de créer une attente pour la suite du récit. Effet garanti : On est plus que curieux de voir comment les auteurs reviendront sur cet aspect de l'histoire.

La suite nous fait presque comprendre que Vigilante a atteint un cap, puisqu'une transition plus que touchante permet à certains personnages de prendre la distance. Et plutôt que lancer de nouvelles aventures, l'intrigue revient sur un personnage de la série mère à travers un flashback qu'on ne voyait pas spécialement arriver. C'est donc de Eraser Head, alias Shota Aizawa et futur professeur particulièrement détaché, qu'il est question. Dans la structure, ce début de retour dans le passé ne surprend guère, mais établi un parallèle intéressant avec la série principale de Kôhei Horikoshi. Comme Izuku, Aizawa a dû apprendre à briller, aux côtés de camarades rappelant volontairement (de l'aveu des auteurs) les personnages de l’œuvre d'origine. La construction a beau être classique, les développements proposés sont des plus efficaces, ce qui amène une fin de tome un poil frustrante même si elle semble présenter un événement qu'on voyait venir.

Tout cet ensemble contribue à faire de ce huitième volume de Vigilante – My Hero Academia Illegals l'un des plus fournis et intéressants à l'heure actuelle. Bien que les auteurs ne s'écartent pas d'un certain classicisme, le tout est suffisamment efficace, tout en apportant quelques petits approfondissements à la série originale, pour qu'on y trouve notre compte. Un bien bon volume, donc, qui annonce une suite toute aussi prenante.
   

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News