Vigilante – My Hero Academia Illegals Vol.8 - Actualité manga

Vigilante – My Hero Academia Illegals Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 24 June 2020

Le gala d'adieu de Captain Celebrity au sommet de la tour Sky Egg est perturbé par le mystérieux membre de la Villain Factory, qui n'hésite pas à mettre les vies de centaines de personnes en jeu en menaçant de faire s'effondrer le bâtiment. The Crawler et Captain Celebrity interviennent à temps, mais ils ne pourront pas tenir sans l'intervention d'un héros de renom...

Si le spin-off de My Hero Academia demeurait très classique et sans grands enjeux, le septième opus créait une sorte de surprise en développant l'orgueilleux Captain Celebrity sans qu'on s'y attendre, et amenant un arc un peu plus explosif que de coutume. Cette partie de l'histoire trouve ainsi un achèvement dans la première moitié de ce tome huit, qui déplace l'intérêt sur un pan différent, autrement plus savoureux.

Car c'est bien le retour de Knuckle Duster qui s'avère marquant, notamment car son affrontement permet d'en dire beaucoup sur le personnage. La figure la plus intéressant de la série a bel et bien droit aux honneurs, une nouvelle fois, son arc demeurant ce que le spin-off fait de mieux. Et tandis qu'on en apprend plus sur le personnage et son opposant, Hideyuki Furuhashi plante quelques pistes de scénario particulièrement intéressantes, d'autant plus que l'affrontement s'achève de manière nébuleuse afin de créer une attente pour la suite du récit. Effet garanti : On est plus que curieux de voir comment les auteurs reviendront sur cet aspect de l'histoire.

La suite nous fait presque comprendre que Vigilante a atteint un cap, puisqu'une transition plus que touchante permet à certains personnages de prendre la distance. Et plutôt que lancer de nouvelles aventures, l'intrigue revient sur un personnage de la série mère à travers un flashback qu'on ne voyait pas spécialement arriver. C'est donc de Eraser Head, alias Shota Aizawa et futur professeur particulièrement détaché, qu'il est question. Dans la structure, ce début de retour dans le passé ne surprend guère, mais établi un parallèle intéressant avec la série principale de Kôhei Horikoshi. Comme Izuku, Aizawa a dû apprendre à briller, aux côtés de camarades rappelant volontairement (de l'aveu des auteurs) les personnages de l’œuvre d'origine. La construction a beau être classique, les développements proposés sont des plus efficaces, ce qui amène une fin de tome un poil frustrante même si elle semble présenter un événement qu'on voyait venir.

Tout cet ensemble contribue à faire de ce huitième volume de Vigilante – My Hero Academia Illegals l'un des plus fournis et intéressants à l'heure actuelle. Bien que les auteurs ne s'écartent pas d'un certain classicisme, le tout est suffisamment efficace, tout en apportant quelques petits approfondissements à la série originale, pour qu'on y trouve notre compte. Un bien bon volume, donc, qui annonce une suite toute aussi prenante.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News