Too bad, i'm in love! Vol.5 - Actualité manga

Too bad, i'm in love! Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 29 November 2019

En vivant la première grosse dispute de leur toute jeune relation de couple, Mahiru et Aoi ont enfin pu se dire clairement certaines choses, et la petite embrouille a donc été on ne peut plus bénéfique pour tous les deux... même si certains non-dits continuent de les tourmenter, et que de nouveaux bouleversements risquent de ne rien arranger: en effet, après Mayo qui a avoué son amour à Aoi, c'est Ginga qui vient tout juste de se déclarer à Mahiru !

Cette double-déclaration était aussi classique que prévisible dans le volume précédent, faisant alors tomber Too bad I'm in love dans quelque chose d'un petit peu plus convenu. Mais si vous pensez que la mangaka Taamo va s'arrêter à cela, c'est mal connaître, car ces deux déclarations successives ont surtout pour vocation d'aider les principaux personnages à mieux extérioriser ce qu'ils ressentent, pour les aider à avancer, à se sortir des tourments qui les rongent depuis des années.

"Jusqu'à ce que je te rencontre, c'était comme si le temps s'était arrêté pour moi."

Ainsi, tout comme Aoi a rejeté sans détours les sentiments de Mayo car il n'a d'yeux que pour sa jumelle, Mahiru fait de même envers Ginga dès la première page de ce tome, sans hésitation. A partir de là, il n'y a vraiment plus aucun doute quant à la profondeur des sentiments de nos deux héros... mais des doutes, il y en a toujours en eux, et c'est là que Ginga et Mayo interviennent. C'est bien l'ami de toujours d'Aoi qui, une fois rejeté mais désireux de voir celle qu'il aime heureuse, pousse Aoi à se questionner. Et du côté de Mahiru, peut-être l'heure est-elle venue d'enfin s'expliquer concrètement avec sa soeur jumelle, cette fille qu'elle a toujours fuie alors qu'elle devrait être la personne la plus proche d'elle ? Et pour cela, quoi de mieux qu'une dispute ? Une nouvelle fois, c'est à travers une bonne petite engueulade que les choses vont le mieux s'extérioriser, quitte à se prendre un coup dans l'immédiat, pour s'en relever grandie derrière. Qu'il peut être bénéfique d'oser se dire clairement les choses au lieu de ruiner dans son coin, et Taamo souligne alors bien l'importance de communiquer, à travers ces deux soeurs dont le lien ressort grandi.

"Désolée d'avoir passé mon temps à te fuir, alors que tu étais la personne la plus proche de moi."

Sans oublier en route le cas de la déception amoureuse de Moriya, un peu rapide mais bel et bien abordé et suffisamment bouclé (après, seul le temps permettra à l'amie de Mahiru de se remettre et de bel et bien avancer), la mangaka nous amène alors jusqu'à une très belle fin, où l'on cerne bien tout ce que nos deux tourtereaux représentent l'un pour l'autre, ainsi que leur volonté d'avancer ensemble en laissant derrière eux les fantômes du passé qui les ont trop longtemps retenus.

"Sans que ce soit la fin du monde."

Même si l'ensemble est parfois légèrement rapide, Taamo a donc su cristalliser, en 5 volumes, une jolie histoire, une romance assez touchante et porteuse de choses bénéfiques. Après l'excellente série La maison du soleil, son oeuvre précédente, la mangaka confirme globalement son talent pour compter des histoires très justes.
    

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News