Tokyo Confidential Vol.2

Rédaction

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 28 Novembre 2022

Magoroku et Kazu, le beau-père et la belle-fille veuve devenus amants, ont décidé d'aider Yaé à rendre à son jeune protégé Tempei son statut de puissant seigneur, mais tout le monde ne l'entend pas de cette oreille. C'est ainsi que Yahei Iwataya, le fournisseur du harem de la cour, leur met des bâtons dans les roues... Mais tout va-t-il se passer comme prévu pour lui ? En effet, alors qu'il a chargé les trois soeurs du tao sexuel de mettre fin à l'insatiable appétit sexuel de Tempei, ce sont elles qui tombent totalement à la merci des prouesses du jeune garçon. Quant à Tetsuzô, l'expert en bondage, et Oei, la concubine d'Iwataya, ils continuent avec plaisir la formation de Yaé au masochisme, mais la situation risque de se retourner contre eux dès lors que la belle et cruelle shinobi décide de s'en prendre à Kazu en la kidnappant...

Après un tome 1 qui installait plutôt efficacement le cadre de l'Edo du XIXe siècle pour un résultat rare dans le paysage du manga érotique en France, on attendait de ce deuxième volume qu'il accentue un peu plus l'histoire et le contexte de l'époque, mais finalement ce n'est pas vraiment le cas puisque toute cette petite intrigue reste très simple: on aura bien quelques informations sur le passé de Yaé et quelques nouvelles perspectives dans un couvent très particulier dans la dernière partie du présent opus, mais en dehors de ça tout passe ici par la confrontation de nos héros à leurs opposants emmenées par Yahei... et il va de soit que, dans un manga comme ça, ladite opposition passe par le sexe sous toutes ses coutures !

Ainsi, de kidnapping à techniques de soumission en passant par des chantages, les auteurs nous proposent un cocktail aboutissant à quelques pratiques différentes: shibari, torture sexuelle, humiliation... où, pourtant, le plaisir naît toujours à la fin. Que ce soit les figures masculines ou féminines, plus d'un visage est mis à l'honneur de façon très érotique à travers le trait assez fin et adapté au contexte d'époque. Tempei fait encore des siennes avec sa verve sexuelle, Magoroku se montre toujours autant en forme malgré son âge avancé... Et côté féminin, en plus de Kazu et Yaé, l'attention de porte également pas mal sur la Oei, ravissante shinobi qui, malgré son caractère un peu cruel et dominateur, montrera aussi des élans beaucoup plus soumis où les rôles s'inversent, et saura sans aucun doute plaire aux yeux les plus lubriques.

Même si l'on attendait un peu plus de cette suite, Tokyo Confidential reste un manga érotique très honnête. L'histoire mériterait de décoller un peu plus, néanmoins le charme de l'époque et des personnages opère assez bien.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai
14 20
Note de la rédaction