The Promised Neverland Vol.11

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 05 December 2019

Chronique 2

Leuvis est le seul démon du terrain de chasse encore en vie, et fait désormais face à Emma. Alors que la situation semble critique, deux alliés de poids font irruption : Ray, accompagné par « l'inconnu ». Pour autant, Leuvis est loin d'être vaincu... Le groupe d'humains pourra-t-il parvenir à le tuer ?

Avec ce onzième volume, l'arc Goldy Pond de la série touche à sa fin, un arc particulièrement intense et qui aura globalement su renouveler l’œuvre, tant il s'est montré différent de la partie autour de l'orphelinat. Sans surprise, c'est sur un déluge d'action que s'achève l'arc, Leuvis étant un adversaire coriace qui nécessitera de solides stratégies pour être abattu.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cette fin de bataille fonctionne tant les rebondissements sont légion, l'intensité est bien entretenue, et le petit côté tactique de l'affrontement bien maîtrisé jusqu'au bout. Il se dégage une sorte de démesure appréciable dans ce combat qui a le mérite de ne pas laisser le temps de souffler au lecteur. Leuvis se sera montré aussi puissant que charismatique, rendant la confrontation prenante jusqu'à son dénouement.

Mais ce qui nous intéressait encore plus que la bataille en elle-même, c'est sûrement l'après, marqué par les retrouvailles et les potentielles pistes que le tome pourrait donner par rapport à la suite. Cette conclusion d'arc se termine par une transition globalement dynamique et efficace et qui ouvre de belles portes pour la suite. L'efficacité de l'arc Goldy Pond aura été de confirmer la suite du parcours d'Emma tout en apportant de nouveaux personnages attachants, qu'on espère voir correctement mis en avant par la suite.

La seule vraie limite du tome est malheureusement présente depuis un petit moment déjà : sa limite d'enjeux. Inutile de s'inquiéter pour les personnages puisqu'on sait d'avance qu'ils ne mourront pas au cours de la bataille. Les deux adultes ont encore des choses à prouver, et on voit mal un manga du Jump trucider des enfants un minimum développés, sous les yeux du jeune lecteur japonais. C'est dommage car les quelques tentatives de créer de l'intensité sur le sort de certains personnages tombe complètement à plat. On sait que les concernés vont s'en sortir, et que l'arc va se conclure sur une note optimiste.

Cela n'empêche pas ce onzième tome d'être particulièrement prenant, intense dans sa bataille et intéressant par les portes ouvertes dans les dernières pages. Une autre partie de The Promised Neverland s'achève, et il y a de quoi avoir hâte de découvrir à quoi ressemblerait le prochain voyage d'Emma et de ses compagnons. Car désormais, les démons ne sont plus leurs seuls ennemis...


Chronique 1

Au sein du terrain de chasse de Goldy Pond, les enfants sont parvenus à tuer 4 des démoniaques chasseurs en voulant à leur vie, mais leurs plans ont été sévèrement bousculés et quasiment tous les jeunes combattants ont été plus ou moins gravement blessés. Si bien qu'à l'heure d'affronter le Grand-Duc Leuvis, le dernier et le plus redoutable des 5 chasseurs, d'un niveau largement supérieur aux autres, seuls Emma et Nigel sont encore en état de se battre. A eux deux, malgré leur stratégie, ils n'ont tout bonnement aucune chance... du moins, jusqu'à ce que Ray et le guide adulte n'arrivent à la rescousse, bientôt suivis de quelques autres enfants encore en état ! Pour autant, tout va-t-il se passer comme prévu ? Et, surtout, sans morts du côté de nos héros ?

L'arc au sein de Goldy Pond atteint donc son point culminant et sa conclusion avec ce onzième volume, et l'affrontement final contre Leuvis occupe tout de même la plus grosse partie du tome, ce dernier ennemi de cet arc étant loin d'être une partie de plaisir pour les enfants, et étant voué à leur poser encore plus de difficultés. Car malgré tous leurs plans bien réfléchis quoique déjà chamboulés, Emma et les autres ne sont évidemment pas au bout de leur peine face à cet adversaire ultra expérimenté, aux capacités de régénération embêtantes, à l'agilité certaine, et aux sens très aiguisés...

Concrètement, il n'y aura pas de grosse surprise au fil de ce combat assez linéaire, mais dans l'ensemble Kaiu Shirai et Posuka Demizu savent toujours aussi bien assurer le divertissement. En jouant notamment sur les facultés de Leuvis qui a de la ressource, sur des héros qui ne lâchent rien pour le pousser dans ses dernières limites, et sur des petites observations et déductions permettant à Emma et ses compagnons de revoir leurs plans dans le fil de l'action, le scénariste trouve toujours le moyen d'apporter une forte dose de rebondissements et de tension, avec notamment à la clé plusieurs chapitres offrant des climax donnant envie de tourner sitôt la page suivante. A cela, il faut ajouter quelques très bonnes exploitations de personnages, en tête desquels une Emma toujours aussi déterminée même dans la douleur et quand la mort la frôle (cette petite ne lâche décidément jamais quoi que ce soit, quel charisme !), Ray qui dévoile toujours plus toute l'importance que son amie a pour elle, ou me^me le guide adulte que l'on sent vite et bien changer... jusqu'à peut-être devenir un véritable allié et compagnon ? Et à tout ceci, il faut bien sûr ajouter les habituelles qualités visuelles de Demizu, toujours aussi talentueuse dans ses corps en mouvements, dans sa gestion du terrain, dans la verve et le dynamisme que dégagent son trait et ses personnages...

Il y a néanmoins, comme à quelques reprises dans cet arc, quelques éventuelles limites. Même si le côté très branché action de cet arc est plutôt inédit dans la série et capte donc l'intérêt, il sera possible de trouver certaines séquences de ce combat un brin longuettes. De même, bien qu'il soit bourré de dynamisme, de verve et de richesse, le travail visuel de Demizu souffre de quelques pages moins fluides dans le rendu de l'action, et de quelques éléments de mise en scène qui peuvent vite devenir un petit peu lourds (en tête, les pluies de balles s'abattant sur Leuvis, pas totalement crédibles dans leur représentation). Enfin, on pourra regretter un petit peu que certains combattants, en tête Violet, soient finalement très peu mis en avant. Reste le cas d'Adam, vraiment à part: son allure et sa façon de combattre ici pourront décontenancer un peu, surtout dans du TPN, mais il s'agit d'un personnage qui, à sa manière, continue de soulever des questions.

L'affrontement fini, pas question pour les deux auteurs de laisser retomber la tension, car la fuite devient forcément une priorité, l'urgence est de mise pour soigner certaines blessés graves, et même une fois revenus dans la base certaines tensions devront encore être apaisées... Sur ces points-là, les mangakas choisissent d'être rapides, d'aller à l'essentiel, sans pour autant oublier des points importants, comme la méfiance que Gilda et les autres enfants ont forcément encore envers le guide adulte, eux qui ne l'ont pas vu en combat. Nouvelle preuve que Shirai pense bien à tout et qu'ils ait rester cohérent dans le comportement de ses personnages.

Sans être parmi les meilleurs de la série, l'arc de la chasse à Goldy Pond reste donc prenant et efficace jusqu'au bout, mais c'est bien la suite qui s'annonce qui devrait refaire décoller de plus belle le récit. Les tout derniers chapitres consolident des enjeux et objectifs anciens ou nouveaux, toujours sous l'impulsion d'une Emma se posant en vraie leader. Difficile de ne pas attendre avec hâte cette nouvelle partie !
   

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.25 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News