Slam dunk - Star Edition Vol.9 - Actualité manga

Slam dunk - Star Edition Vol.9

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 01 June 2020

Chronique 2

L'équipe de Shohoku affronte ses plus terribles adversaires, Kainan, une équipe qui se hisse chaque année dans les phases finales! Suite à une première mi-temps particulièrement disputée grâce notamment au talent et à la combativité de Rukawa, la seconde mi-temps s'annonce plus complexe: les joueurs de Shohoku sont épuisés! Et le retour de leur capitaine est à double tranchant : si sa combativité n'a pas diminué, sa blessure à la cheville le fait souffrir et pourrait laisser des traces sur les prochains matchs...

On est en plein dedans!
Tout ce qui a précédé ne menait que jusqu'à cet instant, ce tome est tout simplement gigantesque!
Notre cinq majeur va briller comme jamais et Sukaragi va assurer un rôle essentiel, la défense va reposer en grande partie sur lui...la défense mais pas uniquement!
Notre ancien voyou qui ne prenait rien au sérieux va ici réellement s'impliquer et se donner à fond, ce match c'est le sien!

Malgré son épaisseur ce tome va se lire particulièrement rapidement tant on va être absorbé par ce match d'une intensité rare!
Et le coup de génie de l'auteur c'est de parvenir à maintenir le suspens jusqu'au bout, jusqu'à la dernière seconde: les points défilent d'un coté comme de l'autre, l'écart se creuse puis se ressert, le match se joue sur pas grand chose, chaque joueur d'un coté comme de l'autre peut faire basculer celui ci et chacun à leur tour ils vont avoir l'occasion de le faire!

Rukawa qui a tout donné dans la première mi-temps va lever le pied ici pour laisser plus de place à Akagi qui fait un retour triomphale et déterminant mais aussi et surtout à Sakuragi à qui le coach Anzai va enfin confier un rôle à sa mesure! Et si ce dernier était vraiment le génie qu'il prétend être? En tout cas il en prend le chemin et sera bien évidemment un des piliers de cette équipe qui a encore de la marge d'évolution!

Enfin le couperet tombe, le match se termine et les derniers instants vont se jouer sur une passe ratée...le victoire triomphale pour certains, le goût amer de la défaite pour les autres!
Mais rien n'est joué, ce n'était pas un match éliminatoire, quatre équipes se trouvent dans cette poule et les deux premiers seront sélectionnés!

A peine un grand match se termine t-il qu'il faut préparer le suivant!

Un tome tout simplement incroyable qu'on va dévorer en apnée, sans lever le nez du bouquin durant toute la lecture, le monde autour de nous n'existe plus!
Voilà ce qu'est Slam Dunk et le génie de Inoue!


Chronique 1

Dans les présélections du tournoi interlycées, l'équipe de Shôhoku mène une dispute plus que serrée par à la redoutable équipe de Kainan, décrétée reine dans cette phase de qualifications. Plus précisément : C'est le talentueux Shinichi Maki qui fait obstacle, tandis que la situation de Shôhoku ne s'arrange pas à cause de la blessure subie par Akgi. L'issue de la rencontre semble imprévisible, mais l'entraîneur Anzai semble avoir un qui mettra à contribution tout le « génie » de Sakuragi...

Le long match contre l'équipe de Kainan est sans conteste la rencontre la plus intense et la plus passionnante que Takehiko Inoue nous ait proposé depuis le début de Slam Dunk. Avec ce neuvième volume de la réédition, le match se conclus de la manière aussi brillante qu'on pouvait l'espérer, notamment dans sa phase finale qui montre un degré d'intensité qu'il sera difficile d'égaler une nouvelle fois.

Car bien qu'il ne s'agisse que des présélections et, qu'en cas de défaite, Shôhoku pourrait se rattraper, les enjeux de la rencontre sont sans cesse magnifier, une démarche qui débute d'ailleurs dès le premières pages qui donnent la part belle à la détermination d'Akagi. Le « gorille » voyait, depuis un moment, un rival à atteindre en Kainan, et une victoire de Shôhoku serait synonyme de la concrétisation d'un rêve. Dès lors que la motivation de l'attachant leader de l'équipe est présentée, difficile de ne pas se sentir impliqué.

Une amorce idéale pour la phase finale, donc, et ce n'est certainement pas la suite de l'opus qui viendra la trahir. Car l'auteur redouble d'inventivité pour créer une intensité de tous les instants, en mêlant notamment le classique score serré à « l'affrontement » contre un joueur de grand talent, ici représenté par Shinichi Miki. Tous les ingrédients phares de la série, présentés jusqu'à maintenant, brillent de mille feux, qu'il s'agisse de la détermination des personnages, du développement de Sakuragi, ou des tactiques qui auront pour but de freiner la force adverse. Chaque chapitre fourmille d'idées, et le match se renouvelle à chaque séquence, pour rendre Slam Dunk encore plus addictif dans son déroulement que la série l'était jusqu'à présent.

Difficile aussi de ne pas évoquer la fameuse « course contre la montre » qui se joue dans le segment final, tant celle-ci porte la nervosité du match à son paroxysme. Outre les pages qui s'enchainent alors à un rythme incessant, l'auteur pousse les limites de ses personnages pour les rendre plus imposants que jamais. Difficile de trop en dire sans dévoiler l'issue de la rencontre, mais l'auteur nous propose alors un grand moment de manga sportif, évidemment porté par son découpage et sa narration exemplaire. Fort du talent graphique de l'artiste, Slam Dunk se vit plus qu'il ne se lit, en cet instant précis.

Et parler des personnages n'est pas vain puisqu'au-delà d'un match, de sont les volontés de chacun que nous sommes amenés à suivre, notamment celles d'Akagi et de Sakuragi qui sont les stars de cet opus. Le focus sur le protagoniste est d'ailleurs saisissant : Si le « génie » pouvait horripiler sur les premiers opus, Takehiko Inoue parvient à le développer de manière très juste, tout en conservant son petit caractère si particulier. La toute fin de volume résonne comme un aveu, et peut-être y aura-t-il un après rencontre face à Kainan, au sein de la série.

Il y aurait énormément à développer de cette rencontre et de ce tome, tant le match contre Kainan s'est avéré d'une densité folle. Si Slam Dunk pouvait donner l'impression de mettre un moment à se lancer, la première série sportive de Takehiko Inoue est désormais bien plantée, l'auteur nous servant un tome magistrale dans son intensité, sa nervosité, et dans le développement des personnages. Un neuvième volume prenant, intense et poignant, même. Aussi, on peut saluer la réédition qui a le mérite de son découpage, bien pensé pour ne pas couper les matchs en cours de route, chaque volume s'arrêtant sur des transitions idéales.
   

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

18 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

18.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News