Slam dunk - Star Edition Vol.4 - Actualité manga

Slam dunk - Star Edition Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 21 August 2019

Chronique 2

Le match amical contre l'équipe de Ryonan se poursuit mais sans la présence aussi rassurante qu'efficace de Akagi, le capitaine de Shohoku.
Sakuragi est lui par contre enfin rentré sur le terrain et fait ses premiers pas sur un terrain lors d'un véritable match! D'abord submergé par la pression, il rentre enfin dans son match et parvient à surprendre ses adversaires!

Suite et fin du tout premier match de la série! Et si déjà dans le tome précédent on pouvait trouver qu'il était un peu long pour un premier match, on sera surpris de constater qu'il va occuper pas moins de l'intégralité de ce nouvel opus, exception faite du dernier chapitre qui servira de transition pour la suite de la série!

Si donc dans le précédent volume on a suivi un match où Sakuragi n'était que spectateur, cette fois il sera bel et bien présent en tant que joueur sur l'ensemble du tome. Est ce que cela justifie pour autant qu'un volume entier (relié qui plus est) n'occupe que 5 minutes de temps...si tôt dans la série?
Cela peu clairement faire peur, on pourrait se dire qu'on va bouffer des matchs à rallonge jusqu'à plus soif, mais c'est justement parce que c'est le premier (et donc les premiers pas de Sakuragi sur un terrain) que l'auteur s’attarde autant!
Avec ce match vont naître les premières (et les plus importantes) rivalités de la série, la complicité entre les joueurs de Shohoku va se développer, ils vont apprendre à jouer ensemble...même si là clairement il reste du boulot à ce niveau!

Et donc cette fois la vraie star du tome n'est autre que Sakuragi qui va surprendre autant ses coéquipiers que ses adversaires, en passant par le lecteur lui même.
Il va marquer son premier panier, faire ses premières passes décisives, faire ses premiers contres, récupérer ses premiers rebonds...on assiste à la naissance du futur grand joueur que la série nous promet qu'il deviendra (ce qui ne manquera pas d'arriver).
Pour autant l'auteur n'en oublies pas ni ses équipiers ni ses adversaires qui vont eux aussi briller tour à tour, en particulier Sendo qui devient officiellement l'homme à battre!

Un volume tout aussi prenant que le précédent bien qu'assez surprenant dans le sens où on ne s'attendait pas forcément à ce que les choses mettent autant de temps pour se mettre en place.
Maintenant nos héros vont pouvoir aller chercher les membres manquants du cinq majeur!


Chronique 1

Le match amical entre Shôhoku et Ryônan se poursuit. Contre toute attente, l'équipe menée par Akagi tient tête à l'adversaire, à la grande surprise du coach Taoka qui prévoyait une avance de 30 points de son équipe. Mais, blessé, Akagi laisse place à Sakuragi sur le terrain. Le frimeur débutant, et génie autoproclamé, a-t-il ses chances dans une rencontre avec de tels talents ?

Il ne reste que peu de temps avant la fin de la rencontre, à peine 6 minutes, et pourtant Takehiko Inoue parvient à nous offrir un quatrième tome de près de 270 pages totalement orienté sur la fin du match ! Le rapport au temps semble surréaliste, mais traduit un rythme effréné pour la rencontre qui tient en haleine du début du début à la fin. L'astuce est simple, l'auteur jouant sur le score serré entre les deux équipes, mais fonctionne à la perfection et nous offre un premier match à couper le souffle jusqu'au bout.

Pour cela, Inoue fait inévitablement appel à son grand talent de compteur. Encore une fois, les actions sont limpides, servie par un découpage aux petits oignons. Il n'en faut parfois pas plus au mangaka pour apporter du suspense dans le match, quelques successions de cases se révélant même bluffantes par rapport à l'intensité apportée. Une telle maîtrise est admirable, et ce quatrième tome prouve un peu plus pourquoi Slam Dunk est aujourd'hui un titre majeur du manga sportif.

Et Sakuragi, dans tout ça ? Une nouvelle fois, la progression du personnage est particulièrement percutante. Le novice, bien que toujours fanfaron, apprend grandement lors de la rencontre. Il garde son caractère mais s'investit davantage, devenant contre toute attente une arme pour sa propre équipe, sans pour autant paraître comme un joueur indétrônable. Takehiko Inoue manie bien toute l'alchimie du personnage, et on apprécie les gains de sérieux de Sakuragi ainsi que ses analyses de la technique qui lui permettent d'aller de l'avant.
Les rapports au sein de l'équipe de Shôhoku sont eux aussi plus étoffés. Akagi paraît comme un leader charismatique idéal pour la progression du héros, tandis que l'auteur tente de nouvelles choses sur la rivalité entre celui-ci et Rukawa. Shôhoku s'affirme, pages après pages et paniers après paniers. Ce premier match, à couper le souffle sur ce tome quatre, nous en donne la preuve et commence à concrétiser toutes les promesses plantées par le titre.

Ainsi, le pavé de presque 300 pages se lit tout seul, à tel point qu'il est presque impossible de stopper la lecture en cours de route. Rythmé, intense et porté par des joueurs de charismes, ce quatrième volume justifie le succès du manga. La série n'en n'étant finalement qu'à ses débuts, il paraît indéniable que le meilleur est encore devant nous, et il y a de quoi avoir hâte de le découvrir ou le redécouvrir !


Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

15 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

17 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News