Sawako Vol.18 - Actualité manga

Sawako Vol.18

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 06 October 2014

La nuit de Noël a fait battre plus d'un cœur cette année. La soirée terminée, c'est le moment de rentrer chez soi, mais aussi le temps des confidences. Chacun s'affaire, préoccupé par ses histoires de cœur. Sawako et Kazehaya, Yano et Ken, Yoshida et Ryû… Les cadeaux ont été distribués, les cœurs se sont ouverts, mais la gêne est toujours là. Ce pincement au cœur qui fait mal et plaisir à la fois, les trois jeunes filles le vivent toutes en ce moment. Leur petite réunion improvisée fait plaisir à lire. Ces copines sincères veulent partager les moments qui leur sont chers, tout en gardant une certaine pudeur. Karuho Shiina met merveilleusement bien en scène cette ambiance, cet échange de petits secrets intimes entre bonnes copines.


Sawako, angoissée tout l'hiver, a enfin l'occasion de se confier à Kazehaya. Karuho Shiina nous aura fait bien patienter ! Après avoir passé en revue les deux amies de l'héroïne dans le volume précédent, c'est seulement maintenant qu'elle aborde la relation entre cette dernière et son bien-aimé. Tous les deux prennent les choses en main, pour éclaircir les mystères, les malentendus, mais surtout, pour avancer, enfin. Sawako prend son courage à deux mains, ainsi que Kazehaya, qui affronte ses craintes. L'auteure nous attendrit grâce au comportement qu'il adopte envers le père de sa petite amie. Il fait attention à le respecter, parle le plus poliment possible, et malgré tout, ose lui demander une faveur. L'attitude de Sawako est très mignonne face à Kazehaya, mais elle nous fend encore plus le cœur face à ses parents, et surtout à son père. Lui qui a si peur qu'un beau prince charmant lui vole sa fille est assez drôle, et surtout attendrissant. Sawako, elle, agit en bonne fille, très posée et ayant totalement conscience de l'importance de la famille. Malgré ses sentiments pour Kazehaya, elle n'oublie pas l'amour qu'elle porte envers les siens, qu'elle ne fait jamais passer en dernier. C'est cet ultime message qui nous restera le plus de la lecture de ce dix-huitième volume de Sawako. Une leçon de vie très vraie, qu'on ne voit pas souvent dans les shojo.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
LoveHina

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News