Red Dragon Vol.4 - Actualité manga

Red Dragon Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 19 July 2021

L'armée de Chu projette de s'emparer de la cité de Julu, impliquant d'affronter une armée de plus de 600 000 hommes parmi lesquels figure l'Ordre des 8 Chevalier de l'armée de Qin. Fort heureusement, les rangs de Chu comptent des guerriers comme Lu Wan, ainsi que les sept Généraux de la Grande Ourse. La bataille sera sanglante, et la force pure importera autant que la stratégie...

Nous voici déjà à l'avant dernier volume de la série, aussi les batailles se font plus intenses que jamais. Une nouvelle fois, Masahiro Ikeno ne prend pas vraiment le temps de se poser ni d'amener des moments de répit propices au développement des personnages. Il privilégie l'action et les conquêtes, puisque ce quatrième opus se divise en deux actes dont chacun présente une avancée majeure pour l'armée de Chu.

En terme de divertissement effréné, force est de constater que le mangaka se révèle habile. Ses planches sont nerveuses et mettent bien en avant le caractère hargneux des champs de bataille, pour une lecture sans aucun temps mort du début à la fin. Si la dimension tactique demeure toujours un petit peu dans la première partie de tome, c'est avant tout pour l'action que ce segment est saisissant.

Mais on apprécie aussi le petit développement apporté à Liu Bang. Le protagoniste, sans réel défaut depuis le début, est ainsi mis pour la première fois en situation de faiblesse. Voilà l'occasion de donner un petit rôle à Lü Zhi, mais aussi de concrétiser leur relation. C'est certes un peu rapide et facile, mais l'auteur tente au moins des petites choses entre deux moments de confrontation violente.
Dans cette même optique de mise en avant des personnages, la démonstration des sept Généraux de la Grande Ourse est aussi plus que bienvenue. Présentés dans le deuxième opus, ces combattants étaient restés bien trop en retrait jusqu'à présent. Si la cadence ne permet pas de les développer comme il se doit, on peut au moins apprécier leurs prouesses durant le combat. Il faut alors accepter la démesure dans laquelle est entrée la série qui présente des guerriers surhumains, mais permet quelques duels qui ont leur charme.

Finalement, pour un lecteur moins féru de scènes d'action effrénées, c'est plutôt la fin du tome qui se révèlera satisfaisante. Ainsi, il est question de la conquête d'une cité dite imprenable, ce qui demandera une minutie qui n'est pas sans rappeler la fameuse prise du couloir d'Iserlohn dans Les Héros de la Galaxie, l’œuvre de Yoshiki Tanaka. Le passage est certes rapide mais n'en demeure pas moins habile et percutant, contribuant à une nouvelle avancée cruciale dans cette rébellion face au pouvoir de Qin.

Il fallait bien un tel moment pour susciter une forte attente du prochain tome, qui sera aussi le dernier. Achever une telle intrigue historique sur si peu de temps sera un challenge, mais n'est pas irréalisable étant donné le rythme auquel progresse Masahiro Ikeno dans sa fresque historique, ce depuis les premiers chapitres. On espère tout de même voir un peu d'évolution de personnages en parallèle, cette écriture manquant cruellement à Red Dragon, ce qui n'enlève rien aux qualités du titre.

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

14.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News