Puella Magi Madoka Magica - The different story Vol.1

Rédaction
Lecteurs
17 /20

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 20 Août 2013

Après l'adaptation manga de la série animée l'année dernière, intéressante mais trop rapide, les éditions Doki Doki continuent d'explorer l'univers de la saga à succès Puella Magi Madoka Magica, en nous amenant l'un de ses spin-off : The Different Story, bouclé en trois volumes.

Prenant pour base le scénario de "Farewell Story", une histoire bonus sortie avec l'édition limitée du cinquième coffret bluray/DVD de l'anime au Japon, le premier volume de ce spin-off nous propose de revenir sur le passé commun des deux Puella Magi les plus vite passées en revue dans la série originale : Mami Tomoe et Kyôko Sakura.

Autant le dire d'emblée : il convient donc d'avoir lu ou vu la série originale avant de s'attaquer à ce spin-off, ne serait-ce que pour mieux apprécier les héroïnes, mais aussi et surtout parce que le début de The Different Story ne s'embête pas à réexpliquer en détail certaines bases et certains concepts de la saga, comme les Soul Gem ou ce que sont exactement les sorcières.

Le premier tome de The Different Story prend place à une époque où Mami Tomoe commençait à trouver réellement ses marques en tant que Puella Magi. Exerçant cette activité depuis un an dans la ville de Mitakahara, elle a toujours eu pour rêve de trouver une partenaire fiable qui pourrait aussi être une amie rompant sa solitude, alors même que toutes les Puella Magi ont tendance à s'éviter et à se faire concurrence. Et voici qu'un jour, elle tombe sur une Puella Magi qui exerce depuis peu de temps : en grand danger face à une Sorcière, la dénommée Kyôko Sakura est sauvée par Mami, et souhaite alors devenir la disciple de la belle blonde. Prenant sous sa protection Kyôko, Mami a enfin trouvé la partenaire qu'elle a tant désirée, et les deux jeunes filles, unies par l'amitié et par le combat, poursuivent leur rôle, fortes de leur conviction : protéger les autres. Jusqu'à ce qu'un drame viennent tout briser...

Ce premier tome tire sa force de son excellent approfondissement des personnages de Mami et Kyôko, finalement très peu développées dans le manga original. On découvre ici le passé commun des deux jeunes filles, leur amitié, leur quotidien ensemble, ainsi que les événements qui les ont amenées à devenir Puella Magi, événements loin d'être joyeux pour Mami qui n'a pas eu le choix, et plus nuancés pour Kyôko, alors désireuse d'aider les autres. Découvrir la petite rousse caractérielle sous un autre angle, à une époque où elle n'était pas encore aussi belliqueuse et égoïste, est réellement plaisant, car cela permet de s'attacher en profondeur à cette jeune fille qui va subitement voir son souhait, résolument bon, se retourner contre elle et faire d'elle ce qu'elle est devenue. L'aspect tragique est donc toujours de mise et trouve ici une tournure très habile, car il met bien en exergue toute la sournoiserie du procédé des Puella Magi, et approfondit de façon cohérente les deux héroïnes du volume, en explicitant clairement, dramatiquement et intensément le drame frappant Kyôko, et en le faisant se répercuter sur sa mentalité et sur le rêve que Mami à si longtemps entretenu.

Si l'on se prend tant au jeu, c'est également parce que Hanokage, déjà dessinateur du manga original, a fait des progrès depuis l'oeuvre précédente. Plus posée, la narration prend bien le temps de montrer la rencontre entre Mami et Kyôko, de raconter leur quotidien au combat et en tant qu'amies... bref, de présenter le lien fort qui les a unies à une époque. On s'attache donc à ce lien, avant que tout ne soit détruit, et l'intensité dramatique est alors d'autant plus forte. C'est aussi le trait même du dessinateur qui s'est amélioré : plus fin et plus nuancé dans les expressions des personnages, il propose également des scènes d'action toujours assez courtes mais plus lisibles.

Au final, le premier volet de ce spin-off s'avèrera très plaisant pour quiconque aime l'univers de Puella Magi Madoka Magica, car il approfondit avec un certain brio deux personnages que l'on regrettait de ne pas voir plus dans le manga original. Après ce premier tome de bonne facture, il reste à voir à quoi s'intéresseront les deux autres volumes de ce spin-off, en espérant qu'ils approfondissent tout aussi bien ces chères Puella Magi.

Côté édition, c'est très plaisant, avec bonne qualité de papier, traduction claire et très jolie première page en couleur.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai
16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs