Prisonnier Riku Vol.34 - Actualité manga

Prisonnier Riku Vol.34

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 04 August 2020

Riku et les siens doivent franchir les dernier obstacles pour gagner leur liberté, mais la trahison d'Utsumi risque de tout faire échouer. Pour permettre à ses camarades de poursuivre leur chemin, Shaolong se sacrifie tandis que le traître, méconnu de Riku, rejoint l'équipe principale. Ce dernier, suite à la perte de Shaolong, espère voir le désespoir s'afficher sur le visage de l'adolescent, mais la réaction de Riku sera toute autre. Aussi, une nouvelle opération sauvetage débute, avant de pouvoir franchir l'ultime rempart de l'Île de l'Enfer...

Le danger représenté par Utsumi devait forcément éclater, et c'est ce qui aboutissait à une fin de 33e volume prenante, nous laissant en pleine incertitude. La suite n'en n'est que logique, aussi une nouvelle escapade va potentiellement permettre à nos héros d'éviter une perte supplémentaire, afin que la tragédie de Tsubaki ne soit pas réitérée.

Dans la formule, nous avons affaire à un tome de Riku tout à fait classique. Le tout est une course-poursuite alliée à une mission sauvetage, au cours de laquelle une poignée de nos protagonistes vont devoir s'échapper tout en sauvant l'un des siens. Mais l'ensemble est rendu particulièrement surprenant par la manière qu'a Shinobu Seguchi de diriger l'échiquier mis en place depuis quelques volumes : Le segment de Renoma trouve un sens, et les rebondissements s'enchainent dans un opus qui ne laisse pas le temps de souffler. On retrouve l'ambiance connue sur l'Île du Paradis tant l'auteur met un peu de côté l'excentricité des derniers opus, pour renouer avec l'intensité pure et les grandes manœuvres au nom de l'amitié.

Alors, ce tome trente-quatre de Prisonnier Riku se savoure d'une seule traite et nous épate par ses quelques grands moments, toujours appuyés par les doubles-pages caractéristiques de l'auteur quand il se voit. On sent clairement que nous approchons du climax de la série et l'artiste cherche à proposer des séquences d'anthologie pour amorcer la fin, ce qui ne manque pas dans ces pages.

Et outre l'intensité, c'est le segment final de ce volume qui nous prend aux tripes. Si Utsumi était jusqu'ici un élément surtout effroyable par la manière dont il était mis en scène, voilà que le personnage prend une autre ampleur. Encore une fois, l'excentricité se tait au nom de l'émotion, de la psychologie du concerné, et surtout du discours de la série. En résulte une fin de tome qui, derrière quelques facilités, se montre intelligente dans ce qu'elle véhicule, montrant une nouvelle fois la puissance de Riku et de ses convictions, le petit bonhomme ayant la révolte dans le sang et criant sa haine de l'injustice dès que celle-ci devient insoutenable.

Celles et ceux qui regrettaient l'orientation esthétique de Prisonnier Riku des derniers opus en date renoueront certainement avec le titre grâce à cette suite. Concentré d'adrénaline appuyé par de nombreux moments forts et une conclusion puissance, ce 34e volume condense toutes les forces de la série, et ouvre la voie à ce qui semble être l'obstacle final de l'Île de l'Enfer. A juste titre puisqu'il ne reste désormais que cinq tomes avant la conclusion de l’œuvre, et qu'une autre mission d'envergure attend nos héros : Le renversement du régime Kidôin.

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News