Prisonnier Riku Vol.19

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 08 Febuary 2017

Les préparatifs à l’évasion sont presque achevés, mais un dernier obstacle subsiste : les verrous électroniques qui maintiennent les hélicoptères au sol et empêchent leur utilisation. Mais à force de réflexion, la bande à Riku a un plan, il est risqué, mais son succès garantira la possibilité définitive de quitter l’ile du Paradis…

Le groupe de Riku se confronte à quelques derniers obstacles avant de lancer leur plan d’évasion. C’est toujours avec autant d’ingéniosité que Shinobu Seguchi déjoue ces freins, menant nos héros vers la victoire tant attendue, et ce en utilisant intelligemment toutes les mécaniques de son œuvre. Alors, chaque pas en avant que fait la petite bande n’a rien d’un hasard, chacun fait jouer des relations connues depuis longue date tandis qu’un personnage non vu depuis un certain temps aura aussi son rôle à jouer, et de manière crédible ! Cette crédibilité est d’autant plus forte que chaque rebondissement n’apparait jamais gratuit. Bien au contraire, toute avancée dans l’évasion est décortiquée avec le plus grand soin afin que chaque élan de progression ait un véritable sens et ne soit pas simplement là pour faire dans le sensationnel.

Cela n’empêche toutefois pas quelques moments d’adrénaline bien décortiqués, comme c’est le cas avec la moitié de tome qui présente l’un des coups les plus audacieux de nos héros pour faire évoluer leur plan d’évasion. Cette « phase finale » a même une symbolique toute particulière puisqu’ici, ce n’est plus à un personnage en particulier d’avoir le beau rôle, comme ce fut souvent le cas dans les différentes phases de l’élaboration du plan. Au contraire, tous permettent au dernier élément d’être plantés, ouvrant alors la voie à l’événement que les lecteurs attendent tant depuis le début de la série…

Le terme de symbolique n’est d’ailleurs pas usurpé dans ce tome dix-neuf, en particulier sur sa toute fin où règne l’émotion. Un cap s’apprête à être passé dans la série et à ce titre, l’heure des au revoir est bientôt venue. Certains personnages clefs font alors le bilan de leur parcours carcéral, saluent ceux qui les ont marqués ou leur ont permis d’évoluer. Outre l’impact émotionnel assez fort de cette dernière partie de volume, c’est bien le constat de l’évolution de ces quelques personnages qui est brillant, preuve que Riku n’est pas qu’une histoire d’évasion et de révolte, mais bien un récit fortement humain.

Alors, c’est un tome au suspense bien mené et à l’émotion forte en dernière partie de tome qui nous est proposé ici. A l’aube du vingtième tome, Riku est toujours aussi intelligemment écrit et prenant dans ce qu’il raconte. Ces personnages attachants, qu’on a parfois appris à détester puis à aimer, s’apprêtent à se lancer dans le plus grand combat de leur existence et à ce titre qu’il est dur de cacher notre impatience à l’idée de lire le tome vingt !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News