Prisonnier Riku Vol.14 - Actualité manga

Prisonnier Riku Vol.14

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 30 March 2016

Renoma accepte d’intégrer Tanaka au plan d’évasion, aussi la fine équipe s’agrandit. Mais pour poursuivre correctement leurs opérations, Riku et Renoma doivent avouer leurs projets à leurs camarades de cellule qui, bien que frustrés de ne pas avoir été mis dans le secret, acceptent cette vérité, mais ne peuvent s’inclure dans le plan. Afin de mieux orchestrer l’évasion, Renoma va profiter des changements des compositions de cellules pour créer toute une équipe apte à mener à bien le projet, une recherche de camarades fiables et déterminés s’annonce alors…

Le véritable projet d’évasion a débuté, et cela se ressent à travers ce tome qui met les plans de Riku et Renoma sur les devants de scène plus que jamais, et leur donnant une ampleur plus importante qu’avant par la volonté d’impliquer moult personnages dans l’évasion. Le premier grand arc de la série n’a toutefois pas servi à rien, d’abord parce que certaines clefs telles que les plans de la prison ont été obtenues par nos héros, mais aussi parce qu’ils ont introduit de nombreuses figures qui révèlent ici leur importance.

En fait, on pourrait résumer ce volume par son rôle de recrutement d’alliés qui permettront de former une cellule d’évasion, permettant au manga de concrétiser de manière plus vive ses ambitions. Deux personnages connus de la série sont alors au centre du tome et forment tout son intérêt. Car pour faire entrer des personnages déjà présentés dans les rangs de Riku, un développement de leur volonté et de leur passif est nécessaire, ce qui amène alors plusieurs confrontations d’idées ainsi que des flashbacks permettant de faire la lumière sur la présence de ces deux personnages dans le pénitencier. On pourrait regretter quelques facilités narratives qui sont les déclencheurs de tous ces développements, mais ce qui en ressort est bien plus grand : de personnages secondaires, ces deux figures deviennent des acteurs principaux de l’action de la série et présentent des facettes bien plus humaines. Si on peut y voir quelques ficelles assez clichées, le personnage de Prisonnier Riku reste le même et se présente comme une ode à l’humanité. Etant donné le charisme de tous les personnages clefs du récit, on l’accepte volontiers.

Mais quid des camardes de cellule actuelle des deux compères ? La problématique qui achevait l’opus précédent était l’acceptation, ou non, des projets de leur chef. Il est d’ailleurs assez dommage que Shinobu Seguchi n’aille pas plus loin dans cette optique, on peut même y voir un simple moyen d’évincer des personnages restés en retrait tant ils n’ont pas l’allure pour jouer un rôle véritable dans le projet d’évasion. Mais l’auteur insiste toujours sur deux d’entre eux : les sympathiques Amano et Matsuo. Changeront-ils d’avis pour se joindre aux héros ? La portée émotionnelle de leurs motivations le laisse penser, mais nous ne sommes pas à l’abri d’une petite surprise.

Le plan d’évasion avance donc à grands pas avec ce tome entièrement consacré au recrutement de camarades pour mener à bien le projet, un revirement étonnant, mais qui atteste de l’évolution psychologique de Renoma qui met de côté son individualisme. Un certain mystère subsiste sur l’identité de l’ensemble des membres du groupe d’évasion et on compte bien entendu sur l’opus suivant pour nous éclairer. Ce tome quatorze reste alors à la hauteur de la série : l’humanité règne, et des personnages plus secondaires gagnent en consistance et arrivent à nous émouvoir sans aucun souci. Vraiment, le casting de Prisonnier Riku est l’une des plus grandes forces du titre.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News