Pokémon - Horizon Vol.1 - Actualité manga

Pokémon - Horizon Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 13 September 2019

Ca ne serait pas peu dire que Pokémon est désormais une des licences fortes de l'éditeur Kurokawa. Pourtant, il y a quelques années, les fans désespéraient encore à voir les mangas de la saga proposés en France. Kurokawa a donc ravi le cœur des fans, que ce soir avec les adaptations des films mais, surtout, avec la longue fresque « La Grande Aventure ».
En cette rentrée, l'éditeur se diversifie et profite des derniers instants de la septième génération pour nous proposer Pokémon Horizon, une courte série en deux tomes qui fut lancée en 2017 au Japon. Son auteur n'est pas un inconnu chez nous : Tenya Yabuno est l'auteur de plusieurs mangas kodomo, et notamment des séries Inazuma Eleven, Go et X-Tra. On lui doit aussi un certain Digimon Adventure V-Tamer 01, une série que les fans des monstres digitaux attendent toujours dans nos contrées...

Famille éloignée du professeur Euphorbe, le jeune Akira vient à Alola pour profiter de quelques vacances. Il aime beaucoup les Pokémon mais ne sait pas grand chose à leur sujet... Il se lie néanmoins d'amitié avec un Rocabot peu puissant, mais pourvu d'une redoutable combativité ! Et si Akira était le seul à pouvoir exploiter le potentiel du petit monstre ? C'est ainsi que le duo, accompagné par la jeune Mana, se lancent dans le tour des îles d'Alola.

Série courte puisque terminée en deux tomes, Pokémon Horizon n'a pas forcément l'ambition d'un arc de « La Grande Aventure ». Et c'est une chose qu'on ressent dès le premier chapitre : L'auteur Tenya Yabuno ne prend pas de gros risques et présente un début d'aventure comme n'importe quel titre jeunesse pourrait le proposer. Un dresseur inexpérimenté qui sera le seul à pouvoir exploiter le potentiel de sa créature de départ, et l'aventure est lancée. Rien de surprenant donc, et l'ensemble des péripéties du tome seront particulièrement convenues et simplistes dans leur forme. Car le mangaka ne propose pas un titre spécialement sérieux, mais plutôt un récit bon enfant qui cherche à profiter du folklore d'Alola et de la septième génération. En ce sens, et si on tient compte de la cible du manga, le résultat est plutôt honnête.

Car malgré cette simplicité d'écriture, ce premier tome offre un divertissement rythmé et plein de bonne humeur. L'aventure est inédite mais néanmoins complète, Tenya Yabuno explorant à chaque fois un peu plus les spécificités de cette région de l'univers Pokémon. La fin du volume, tout en restant très classique, gagne même en ambition, laissant espérer un second et dernier volet plus prenant encore.

On soulignera aussi l'efficacité visuelle de ce premier tome. L'auteur a un style simple et épuré, mais particulièrement dynamique lors de scènes d'action qui nous offrent des planches plus détaillées et nerveuses. L'expérience du mangaka dans le genre se ressent, et retranscrit assez bien des combats de pokémon tels qu'on peut se les imaginer. Il fait correctement sienne toute l'imagerie de la licence que ce soit lors des lancers de pokéball ou dans la mise en dessin convaincante de certaines attaques.

En résumé, c'est une lecture très classique dans la forme qui nous est proposée. Pokémon Horizon trouvera deux types de publics, à savoir les jeunes lecteurs ou les éternels fans de la licence. Le titre sera alors idéal pour les parents souhaitant offrir sa première bande-dessinée à un enfant déjà familiarisé avec l'univers des monstres de poche. Car du héros naïf à son compagnie féminin en passant par la traditionnelle team ennemie, les codes de l'univers Pokémon sont parfaitement respectés et placera tout lecteur en terrain connu. Aussi, la courte série étant totalement indépendante et ne faisant appel ni au dessin-animé ni aux autres titres papier, il s'agit d'une porte d'entrée idéale vers le format manga de la saga.

Un petit mot sur l'édition, qui est de fort bonne facture. Kurokawa reprend la qualité des tomes de « La Grande Aventure », que ce soit par le papier de qualité correcte ou le format à rabats et sans jaquette. Que ce soit dans la colorimétrie de la couverture ou la charte visuelle globale, du dos notamment, le volume est conçu pour bien accompagner ceux de la longue saga manga, ce qui constitue un atout indéniable pour les plus maniaque des collectionneurs.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News