Père Fouettard Corporation Vol.5 - Actualité manga

Père Fouettard Corporation Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 30 November 2021

Haruko, la mère de Miharu, a fini son petit tour d'horizon de la société où travaille son fils, à savoir, bien sûr, ni plus ni moins que l’Atelier du Père-Noël au Pôle Nord. A l'heure de son départ, Rudolphe, le mystérieux chef des Rennes, se propose lui-même d’escorter la maman de notre héros pour son retour au Japon... mais pour Teppei, alias Cupidon, quelque chose cloche avec ce Renne, ne serait-ce qu'avec son apparence et sa voix bizarres, ce qui fait tilter aussi Miharu. Qui peut donc bien être l'énigmatique Rudolphe en réalité ?

Evidemment, Hikaru Nakamura ayant bien préparé le terrain dans le précédent volume, il n'y a pas de surprise autour de l'hypothèse principale sur la réelle identité de Rudolphe, cette hypothèse ne faisant que se confirmer toujours plus au fil des pages de ce cinquième tome. Mais ça n'empêche aucunement la lecture de continuer à nous intriguer autour de ce personnage assez truculent parfois, capable d'amuser entre deux moments plus mystérieux (il faut le voir rougir bêtement à un compliment)... Mais c'est surtout autour d'un autre personnage que la mangaka accentue les choses, à savoir Teppei lui-même.

Contraint de s'associer avec les souris, notre cher "Cupidon" prend une voie aussi intrigante qu'inquiétante, à partir du moment où Shino, en lui faisant confiance, lui émet son hypothèse comme quoi Rudolphe n'est autre que l'ancien Père-Noël et donc Tôma, le mère disparu de Miharu. Alors que notre héros considère Teppei comme un ami, quelle sera la réaction du principal concerné, tiraillé entre le pacte des souris et ce qu'il semble réellement ressentir ?

Enfin, les autres personnages ne sont pas oubliés, que ce soit Shino et Benjamin, Haruko elle-même à qui il arrive certaines choses, Ina et Kaiser qui agissent de leur côté (à leur manière...), Knecht qui se retrouve dans une situation critique...

Pour faire simple, même si l'humour est encore régulièrement présent (rien que certains moments naïfs de Miharu valent le coup de ce côté-là), ce tome voit surtout l'autrice bouger ses pions et les faire converger, petit à petit, dans un même sens... avec, à l'arrivée, le risque de voir le petit monde du Père-Noël être chamboulé sur plus d'un point. On attendra donc avec beaucoup d'intérêt le tome 6, sûrement dans un an !
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.25 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News