Pavillon des hommes (le) Vol.1 - Actualité manga

Pavillon des hommes (le) Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 28 October 2009


Après l'excellent All my darling daughters paru chez Casterman il y a quelques années, la mangaka Fumi Yoshinaga nous revient enfin en France aux éditions Kana avec sa toute dernière oeuvre en date.

Au cours du 17ème siècle, une étrange épidémie meurtrière a rayé du Japon une grosse majorité de la population masculine. Suite à cela, les femmes, largement plus nombreuses que les hommes, ont pris le pouvoir. Le shôgun est désormais une femme, et a à sa disposition un pavillon regroupant les plus beaux hommes du pays...

A travers cette uchronie, Fumi Yoshinaga nous propose d'entrée un titre pour le moins très original. La mangaka va alors, dans ce premier tome, prendre plaisir à nous présenter, à travers l'arrivée dans le pavillon d'un nouvel individu, les différentes règles régissant la vie dans ce pays dominé par les femmes, et plus précisément les habitudes et coutumes au sein du pavillon des hommes, avec juste ce qu'il faut de liaisons et de ragots. L'ensemble est détaillé avec précision, raconté posément et est bien amené, si bien que cette réalité alternative paraît très réaliste et crédible, ce qui est clairement l'un des gros points forts de ce début de série. Mais s'il fallait chipoter, on pourrait signaler que l'on s'y perd parfois au niveau des personnages et de leur rôle, si l'on n'est pas assez attentif durant la lecture.

Mais si vous pensez que la mangaka va s'arrêter à cette description, vous faites fausse route ! Car au fil du volume, Yoshinaga nous révèle, avec l'arrivée du nouveau shôgun Yoshimune, un scénario surprenant qui gagne peu à peu en ampleur. En effet, Yoshimune, rejetant le luxe excessif du pavillon et devant faire face à des problèmes financiers, se montre bien différente des précédents shôgun et est décidée à transformer cet endroit regroupant inutilement de nombreux hommes...
En plus de cela, la mangaka laisse ouvertes plusieurs pistes pour poursuivre son récit, si bien qu'il paraît difficile de prévoir, après ce premier volume, la tournure que va prendre le manga.

Au niveau des dessins, c'est du tout bon. Le coup de crayon de Yoshinaga paraît assez épuré grâce à sa grande finesse, mais se montre très travaillé, précis et expressif, et les détails sont présents quand il le faut. Au final, il se dégage de l'ensemble une grande clarté et un côté assez élégant.

Avec ce premier tome, le Pavillon des hommes s'annonce comme une excellente surprise, très originale et assez imprévisible. Espérons que le deuxième volume, sorti en même temps que le premier, confirmera cette très bonne impression.

Au niveau de l'édition de Kana, traduction et impression sont dans la moyenne haute de ce que nous propose habituellement l'éditeur. On sera ravi par les pages en couleurs au début et à la fin du tome, et par une couverture soignée. Enfin, notons que les deux premiers volumes sont proposés jusqu'en décembre au "prix chouchou" de 5,50€ au lieu de 7,35€... Avec tout ceci, il serait dommage de ne pas se laisser tenter par cette série qui s'annonce très intéressante.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News