Overlord Vol.12 - Actualité manga

Overlord Vol.12

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 30 September 2020

Le plan de Démiurge pour éliminer les Huit Doigts est en marche, et tandis que Mare accomplit sa mission sans faillir, il reste derrière lui une étonnante demoiselle masquée avide de se repaître de chair humaine. Mais c'est alors que surgissent deux redoutables combattantes, la costaude Gagaran et la ninja Tia, représentantes humaines des Roses Bleues, un groupe d’aventurières de rang adamantite ! Entre elles deux et la mystérieuse demoiselle, un combat sans relâche s'engage...

Et ce combat, peut-être se rallonge-t-il un peu trop dans toute la première moitié de ce 13e volume, du fait de son importance assez relative. Hugin Miyama a beau continuer d'affiner son trait, son rendu de l'action est toujours aussi sommaire. Pas qu'il manque de clarté, car on en comprend tout, mais le travail de mise en scène des coups tend à passer largement après les personnages qui crient leurs attaques voire en expliquent les effets, ce qui est basique et tend à rendre la lecture parfois agaçante. Et pourtant, même si elle s'étire sur un peu trop de pages, cette partie a bel et bien son intérêt: elle permet de jauger la force des Roses Noires, permet de faire entrer en scène un personnage populaire de la licence Overlord avec cette chère Evileye... et, surtout, parvient un petit peu à surprendre dès lors qu'en plus de Dém... euh, de Jaldaboeth, un autre guerrier noir que l'on connaît bien finit par intervenir.

Car le principal intérêt ici, c'est bien de suivre la manière dont Ainz, reprenant son nom de Momon pour l'occasion, cherche méthodiquement à s'immiscer auprès des humains et au sein de la capitale pour en comprendre certaines choses, tout en prenant soin de cacher sa vraie identité bien sûr. Pour cela, notre anti-héros est bien obligé de se confronter aux plans que Démiurge a concoctés de son côté ! Et dans les faits, le résultat est assez prometteur pour la suite: on a plutôt hâte de voir ce que Momon accomplir en tant que leader des Ténèbres, la troisième et nouvelle équipe d'aventuriers de rang adamantite. Qui plus est, dans le combat qui s'annonce entre les aventuriers humains et les troupes de Démiurge, difficile de ne pas retenir différentes petites pistes intrigantes: le désir de Climb et Brain d'aller quérir l'aide de Sebas, les retrouvailles entre Brain de Shalltear, et plus encore la princesse Renner qui continue ses manigances sans grand état d'âme.

Ajoutons à cela quelques petites notes d'humour avec notamment le coup de foudre d'Evileye et la jalousie de Nabe, et on obtient un tome tout à fait correct. La première moitié est un peu longuette alors même qu'elle fait dans l'action, mais le résultat donne une deuxième moitié assez intrigante avec l'infiltration de Momon et certains imprévus. De quoi laisser bon espoir pour la suite des péripéties !
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13.25 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News