Orient - Samurai Quest Vol.4 - Actualité manga

Orient - Samurai Quest Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 14 October 2020

Pour pouvoir combattre les oni, Musashi et Kojirô ont besoin d'acquérir un sabre kitetsu, seule arme capable de briser la corne vitale de leurs ennemis démoniaques ! Telle est la vérité à laquelle ils sont arrivés après leur rencontre avec un mystérieux bushi vagabond collectionneur de sabres kisetsu. Et c'est donc en vue d'obtenir chacun l'un des précieux sabres qu'ils sont partis en direction de Daitô, une ville minière menacée par le kishin bleu Agyô - Ungyô, mais où a lieu une vente aux enchères de sabres kitetsu. Pour acquérir le sabre qu'ils ont choisi, tous deux doivent être acceptés par ce denrier en tant que maître en se soumettant à "l’épreuve du sabre". Mais si tout semble bien se dérouler pour Kojirô, il en est autrement pour Musashi. Une cruelle vérité est sur le point de tomber sur notre héros, et cela pourrait bien profiter aux réelles et sombres ambitions d'un autre personnage...

Après trois premiers tomes classiques dans leur déroulement mais efficaces, Orient - Samurai Quest aurait pu continuer sur une voie plutôt standard avec une acquisition de sabre qui aurait pu être vite expédiée après une petite épreuve. Mais c'est mal connaître Shinobu Ohtaka qui, petit à petit, semble bien décidée à amplifier et intensifier son récit, ce qui se ressent ici via une "épreuve du sabre" riche en événements inattendus ! Car tandis que l'on apprend certaines informations utiles sur la couleur de l'âme provoquée par les sabres kitetsu, c'est une révélation assez impensable qui tombe sur Musashi, le genre de révélation qui en fait un être assez à part dans ce monde... et qui dit à part dit convoité par des êtres malintentionnés.

Ainsi, pendant que Kojirô et d'autres bushi doivent aller affronter sur la montagne le kishin qui passe à l'attaque, c'est un tout autre type d'épreuve qui tombe sur la tête de Musashi. Quand bien même Kojirô a confiance en lui et est certain qu'il saura se relever, voici notre héros au 36e dessous, voyant ses rêves s'écrouler, se sentant exclus... et c'est précisément l'occasion qu'attendait Shirô Inukai pour passer à l'action auprès de lui. L'homme s'impose assez vite comme un antagoniste retors, peut-être même s'agira-t-il d'un méchant essentiel dans la série, les propositions et conditions cruelles qu'il impose à Musashi font déjà leur effet... mais notre héros se laissera-t-il avoir ?

L'occasion est alors belle pour qu'Ohtaka approfondisse encore un peu plus son personnage principal, dans la mesure où sa difficile condition et les épreuves réveillent en lui de douloureux souvenirs: son enfance se découvre, on entrevoit vite mais intensément ce qu'il a traversé quand il était enfant, et cela fait bien écho non seulement à la manière dont étaient considérés les bushi, mais aussi à l'importance qu'ont pour lui Kanemaki, Kojirô et l'esprit du bushi. Car c'est bien tout ceci qui, à l'époque, l'a sauvé, l'a empêché de sombrer alors qu'il ne comptait pour personne. Qui plus est, les ambitions qu'a Shirô pour Musashi laisse aussi entrevoir autre chose en notre héros, une "force" qui aura sans nul doute son importance par la suite.

Ajoutons à cela nombre de planches toujours aussi intenses et impressionnantes dans les designs, et on a alors le sentiment que l'histoire de Shinobu Ohtaka commence à réellement prendre de l'ampleur. Dès lors, la suite risque d'être très prenante !
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News