Nyankees Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 12 January 2021

Mocchi, l'ancien chat domestique, a pu s'extirper in extremis de l'entrepôt Nezumigura, mais ne peut, impuissant, que prendre conscience de l'horreur de la situation: le plan de Madara, épaulé par Hazuki, a parfaitement fonctionné, et le chaos est en train de s'abattre au sein du bâtiment où Ryûsei et ses alliés doivent faire face au surnombre des troupes félines ennemies. Forcément, une interrogation se fait plus persistante: pourquoi donc Madara se comporte-t-il ainsi avec ses propres congénères félins ? A-t-il une dent particulière contre Ryûsei ou un autre de ces chats ? Quand les portes de l'entrepôt se rouvrent enfin, la scène est inimaginable: Taiga, Raiga, Sango, les trois intrus, les nombreux sbires de Madara... tout les félins sont K.O, voire peut-être morts. Tous, sauf un: Ryûsei, en piteux état, mais encore conscient. Sous les yeux de Hazuki mais aussi de Mocchi, l'heure est peut-être venue pour Madara de se révéler un peu plus... mais évidemment, ceci se fera à travers un brutal duel entre lui et notre héros.

Après un 4e volume toujours prenant mais qui commençait à montrer quelques petites longueurs dans la série, Atsushi Okada fait donc prendre un tournant un peu plus consistant et prometteur à son récit puisque, à l'approche de la conclusion dans le prochain volume, Ryûsei et Madara se trouvent enfin l'un face à l'autre, comme le suggère bien l'illustration de la jaquette, avec notamment à la clé un affrontement qui sonne un peu comme un point culminant dans l'oeuvre puisqu'il oppose le héros au principal antagoniste.

Côté action, le mangaka assure honnêtement le spectacle avec un dessin assez intense et clair mais aussi, bien sûr, avec son habituel alternance entre rendu humain et rendu félin des personnages, son mérite étant de savoir mêler les deux dans le feu de l'action en restant limpide. Au-delà de l'action pure, ce sont aussi certaines idées qui s'avèrent sympathique dans les épreuves, puisque pour espérer battre Madara notre héros devra d'abord apprendre à se maîtriser face à une terrible épreuve: des... jouets pour chats, détournant facilement son attention, de façon instinctive ! Pour espérer contrer cette redoutable et fourbe "stratégie" de l'ennemi, Ryûsei devra peut-être parvenir à faire abstraction de cela, à faire le vide dans son esprit pour mieux se concentrer sur le combat... à moins qu'en se remémorant du temps passé avec Gekka il ne trouve une autre solution ?

L'autre intérêt ici est, enfin, à cherche du côté des motivations de Madara. L'antagoniste de la série reste encore très opaque dans les raisons exactes de ses desseins, mais ce qu'il a déjà à révéler ici commence à éclairer les choses sur certains points, en tête desquels le comportement passé de Gekka et ce qu'est devenu le "mentor" si cher de Ryûsei, les dernières pages faisant alors l'effet d'une petite bombe en intensifiant de plus belle les attentes !

En somme, le petit coup de boost espéré a bien lieu avec ces avant-dernier volume de Nyankees, qui va plutôt crescendo dans l'intensité, les quelques révélations et les enjeux dramatiques. Tout semble bien en place pour qu'Atsushi Okada nous offre une conclusion encore meilleure que ce tome, chose que cette sympathique petite série mériterait assurément.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News