Napoléon (2008) - Actualité manga

Napoléon (2008)

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 11 January 2021

En 2020, nobi nobi!, éditeur devenu depuis désormais quelques années le label jeunesse de Pika Edition, a lancé une toute nouvelle collection: "Les grands noms de l'histoire en manga", qui propose des ouvrages visant à faire découvrir aux plus jeunes les biographies de célèbres figures historiques. Initialement prévu à partir de juin dernier, le lancement de cette collection, sans doute en partie à cause de la crise sanitaire, a dû être repoussé à septembre, ce qui a au moins eu le mérite de coïncider avec la rentrée scolaire. Et pour l'inaugurer, deux ouvrages sont parus: l'un sur la célèbre reine d'Egypte Cléopâtre, et l'autre sur l'une des plus célèbres figures françaises de ces derniers siècles, à savoir Napoléon.

Paru au Japon en 2008 chez Shôgakukan, le manga Napoléon a été scénarisé par Atsuo Sugaya et dessiné par Tatsuyoshi Kobayashi, ce dernier étant un mangaka discret mais actif depuis les années 80 et déjà connu en France pour Un Chant de Noël, très sympathique adaptation manga du roman de Charles Dickens sortie dans notre pays fin 2019, également chez nobi nobi!, au sein de la collection "Les classiques en manga".

Concernant, l'histoire, pas de grande surprise, bien sûr: l'ouvrage, el temps d'un peu moins de 140 pages, propose tout simplement de retracer les grandes lignes du parcours de Napoléon, depuis son enfance en Corse avant de partir pour Paris, jusqu'à sont exile et sa mort sur l'île de Sainte Hélène après son retour lors des "100 jours" et la défaite française à Waterloo contre la coalition anglo-prussienne. Moins de 140 pages pour croquer l'ensemble de ce riche parcours, c'est plutôt court, et cela signifie donc une chose: pas question pour les auteurs de traîner, ni de croquer les événements (notamment les batailles) en détails. Sugaya et Kobayashi cherchent vraiment à condenser les grandes lignes, mais sans alourdir les choses, et de ce côté-là ils s'en sortent vraiment bien puisque le récit reste toujours clair et tâche d'apporter pas mal de choses sur différents points. Ainsi, on retrouve bien sûr nombre d'étapes bien connues du parcours de Napoléon, comme sa formation, sa traversée des premières années de la Révolution française, son premier grand fait d'armes lors du siège de Toulon pour réprimer les royalistes, le coup d'Etat du 18 Brumaire, le tout agrémenté de la plupart des importantes batailles de défense puis d'expansion du territoire (la campagne italienne, la campagne égyptienne, la campagne russe...).

Mais loin de se contenter de cela, les deux mangakas tâchent également de préciser pas mal d'autres choses: le contexte corse de l'époque avec les volontés indépendantistes sous l'égide de Pascal Paoli, le contexte français (la Révolution, la terreur, les conflits internes, etc), différentes choses apportées par Napoléon pour la culture (via la découverte de la pierre de Rosette qui a permis d'en apprendre bien plus sur l'Egypte antique et ses hiéroglyphes) et pour la gestion du pays (fixation des impôts et des salaires des membres du gouvernement, construction d'écoles publiques, améliorations d'axes de communication, mise en place du code civil, construction de l'Arc de Triomphe...), ainsi que différents éléments plus personnel comme ses deux épouses, son attachement initial à la Corse, sa passion pour les grands hommes de la Rome antique (qu'il a cherché à reproduire dans ses désirs de conquête) et pour les sciences, et des détails restés eux aussi célèbres comme la bataille de boules de neige.

Le principal risque avec ce genre d'ouvrage, plus encore pour un titre comme Napoléon (puisqu'il concerne une personnalité historique nous intéressant directement nous Français et sur lesquelles ont connaît déjà énormément de choses) et parce qu'il vide avant tout un jeune public pas encore éclairé, c'est de tomber dans un aspect trop enjolivé, voire hagiographique... Ce manga s'en sort-il bien sur cet épineux problème ? Dans l'ensemble, ça va, car même si les auteurs proposent quelque chose de très lissé dans leur volonté d'aller à l'essentiel et abordent alors très peu les faces plus sombres de Napoléon (notamment ses ambitions si fortes qu'il en devenait très expansionnistes et belliqueux, ou les frasques de son entourage comme Joséphine), ils ne tombent pas non plus dans l'excès inverse et évitent d'idéaliser le personnage (certains passages, surtout dans la dernière partie, laissant même assez deviner son côté trop ambitieux/conquérant). Ainsi, si les deux auteurs mettent quand même plus en avant ce que Napoléon a apporté au détriment de ses côtés plus négatifs, ils le font sur une neutralité de ton qui empêche leur manga de sombrer du mauvais côté.

Qui plus est, pour éclairer encore mieux les choses, certaines notes de traduction prennent soin de rectifier certaines petites choses, comme la légende disant que Napoléon se serait élancé seul en première ligne à la rivière Adda pour encourager ses troupes, chose présentée telle quelle dans le manga mais qui est en réalité une simple métaphore et n'ayant pas eu lieu. Surtout, pour approfondir et nuancer le manga, on trouve en fin d'ouvrage pas moins de 18 pages bonus revenant sur de nombreux aspects: les limites du mythe napoléonien, le contexte, l'entourage, une chronologie détaillé, etc...

Tout ceci contribue alors à faire de cet ouvrage une première approche historique tout à fait intéressante et suffisamment pertinente pour le jeune public. Quant à l'édition, en plus de ses notes de traduction et de ses 18 pages bonus, elle bénéficie d'une traduction claire et sans couacs de Tomoko Seigneurgens avec une relecture soignée de Nicolas Raduget. Le papier et l'impression, eux, sont de qualité très honnête. Le livre est également l'occasion de découvrir une charte graphique assez claire pour la jaquette, chaque ouvrage de la collection étant voué à reprendre ce modèle plutôt parlant. A part ça, pas d'effet "beau livre" avec signet marque-page et reliure spécifique comme pour la collection des "Classiques en manga", mais bien un format manga classique avec jaquette amovible, ce qui a le mérite de conférer aux ouvrages de la collection un prix moins élevé à 7,90€, de quoi permettre peut-être de le rendre plus facilement commandable dans les CDI, où la collection mériterait facilement sa place si les mangas suivants sont aussi soignés.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News