Mushoku Tensei Vol.10 - Actualité manga

Mushoku Tensei Vol.10

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 20 November 2019

Rudeus est mort ?! En l'entendant prononcer le nom de Hitogami, le dénommé Oersted a littéralement pété un plomb en ôtant la vie à notre héros, laissant à ses côtés une Eris choquée et désemparée... A l'heure où le voyage vers Fittoa n'est pas loin de s'achever, comment cette situation tragique va-t-elle se résoudre ?

On peut dire ici que l'adaptation manga de Mushoku Tensei atteint la barre des 10 tomes en étant assez mouvementée, dans la mesure où il se passe pas mal de choses, entre la fin d'un long voyage et donc d'un arc, et le début d'une nouvelle partie dans l'oeuvre.

Assez vite (trop vite ?) décantée, la situation dramatique autour de la mort de Rudeus reste néanmoins intéressante, car en plus d'installer en Oersted et sa sbire Nanahoshi de puissants personnages intrigants, elle intrigue de plus belle concernant la figure de Hitogami, et permet d'évoquer l'existence des "Sept Puissants" les individus censés être les plus forts de ce monde. Puis une fois cette étape passée, l'heure est venue pour le long voyage de prendre fin, avec, à la clé, une importante décision prise par Louiseld. Bien que Rudeus et Eris soient pris de court, la décision est logique, mais non moins assez touchante de par le lien bâti par nos héros avec ce charismatique speld, toujours aussi désireux de redorer l'image injuste de son peuple. Quant au retour à Fittoa, ils accompagne forcément de retrouvailles heureuses, mais aussi de nouvelles douloureuses, en particulier pour Eris... Entre des morts tragiques et les vues d'un immonde aristocrate sur elle, comment réagira la jeune fille ?

A vrai dire, Eris, qui s'affiche fièrement sur la jaquette de ce tome, est peut-être bien le personnage le plus intéressant du volume, tant on la sent évoluer vite et bien au fil du tome. Dès les premières pages où Rudeus a perdu la vie, on sent bien que quelque chose bouge en elle de façon intense, et qu'elle a plus que jamais conscience de ses sentiments... au point de prendre d'elle-même des décisions de première importance dans la dernière partie du volume, que ce soit dans son choix des toutes dernières pages, ou, avant ça, dans sa relation avec Rudeus, qui franchit un vrai cap. C'est assez bien menée et ça a le mérite d'éviter le voyeurisme, même si le jeune âge des deux personnages et le fait qu'ils soient cousins (même éloignés) pourraient décontenancer certains lecteurs s'ils ne se font pas à cette petite différence culturelle entre France et Japon concernant l'amour entre cousins.

Finalement, la principale lacune dans tout ceci, c'est à nouveau le fait que l'on sent bien que l'adaptation reste très rapide par rapport au light novel d'origine. Clairement, la mangaka Yuka Fujikawa doit faire des choix dans son adaptation, prendre soin de ne pas trop traîner, va donc à l'essentiel, mais l'immersion en pâtit un petit peu parfois. Par exemple, on n'a pas vraiment le sentiment que le voyage a duré quelques années.

Malgré un côté rapide, cette adaptation manga reste prenante et divertissante. Une partie s'achève, une autre démarre, et l'on reste curieux de voir de quoi la suite sera faite.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News