Merry Nightmare Vol.9 - Manga

Merry Nightmare Vol.9

Rédaction
Lecteurs
18 /20

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 12 Septembre 2013

Notre petit groupe a pris connaissance de l’identité d’Héraclès, au gan damm de Yumeji. Mais avant d’aller l’affronter, ils se font une alliée inattendue. Un démon des songes, qui auparavant aidait Héraclés sans en avoir le choix et qui décide finalement de se rebeller pour venir à bout de ce monstre. Mais sans appui elle ne pouvait y arriver, puisque son réceptacle est la sœur de celui d’Héraclés. Autant dire qu’elle refusait que la jeune fille innocente subisse la vengeance du monstre. Mais avec Yumeji, Merry et leurs amis, elle compte bien mettre un terme à son plan diabolique. Et son pouvoir principal de repérer, de sentir tous les démons des songes aux alentours, est bien pratique puisqu’il va nous révéler quelque chose sur la nature même de notre héros. Clioné prend donc les armes, tandis que Merry parait s’affaiblir et que John comprend peu à peu les plans de leur ennemi. A chaque fois s’ensuit un passage de parlotte assez ennuyeux, qui nous sort des vérités évidentes sur le ton de véritables confidences. Passés ces moments un peu ridicules de prises de conscience sur les intentions d’Héraclés, qui sont d’ailleurs tellement mal expliquées qu’à chaque fois on dirait qu’ils répètent la même chose différemment, on plonge dans le combat.

Un tome enfin acceptable, ça faisait longtemps qu’on avait pas pris un eu de plaisir au moins à la lecture. Là c’est le cas, le début d’affrontement avec le big boss est plutôt sympathique. Le tout manque encore un peu de dynamisme, mais on ne doute pas que le style très bordélique de l’auteur va se faire un plaisir de tout arranger dans le prochain tome. Rien d’autre à dire, à part que pour l’instant on assiste à la seule véritable révélation du manga, à savoir le lien qui unit Yumeji et Héraclés, et l’explication de sa capacité à intégrer les rêves diurnes qui ne sont pas les siens.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM
14 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs