Love,Be Loved Leave,Be Left Vol.9

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 06 December 2019

Entre les tensions entre les parents d'Akari et de Rio, et les questions d'avenir de Kazuomi, les situations familiales de nos jeunes héros ne sont pas toujours au beau fixe, néanmoins ils espèrent tous que l'arrivée de la Saint-Valentin saura leur mettre du baume au coeur. Ainsi Akari tente-t-elle de lancer maladroitement une perche à Kazuomi, afin de lui offrir un chocolat d'amour. De leur côté, Yuna et Rio se montrent toujours plus proches dans leur jeune relation de couple... et pourtant, face aux remarques de certaines autres lycéennes et aux chocolats qu'elles veulent donner à Rio, Yuna ne peut s'empêcher de voir ses vieux démons la rattraper: et si elle ne méritait pas Rio ?

Tandis qu'un couple voit tout doucement se distiller un semblant de doute, un autre peine toujours autant à se former, alors que les sentiments des 4 principaux concernés sont évidents. On pourrait trouver ça long, mais en réalité Io Sakisaka en profite de très belle manière pour continuer de travailler ses personnages.

Ainsi, du côté de Rio et Yuna, le doute de la jeune fille aura surtout des conséquences bénéfiques. On le sait bien: l'adorable adolescente est du genre à facilement douter d'elle-même, à manquer de confiance, à se déprécier, et face à cela Rio aura des réponses salvatrices. Sa pointe de colère témoigne surtout de la sincérité de son amour, et la rencontre avec la mère de la jeune fille est une excellente chose, pleine de bienveillance, où nos héros continuent de communiquer, de simplement se parler (quitte à presque se disputer un peu) afin de ressortir plus forts dans leur relation si sincère.

Mais du côté d'Akari et de Kazuomi, par contre, les choses sont toujours aussi délicates, aucun des deux ne sachant quand ni comment trouver le bon moment pour oser franchir le pas... Leur lien fort continue pourtant d'être évident à certaines reprises, comme quand Akari vient soutenir à sa façon le rêve d'avenir de Kazuomi et que ce dernier ne cache pas son désir de garder précieusement le film qu'elle lui donne. Mais que ce soit côté amour ou côté problèmes familiaux, il y a encore des choses qu'ils n'osent pas se dire, et tout est alors affaire d'actes manqués... Est-ce donc Ryô, l'ex d'Akari, qui va en profiter ?

Même si le récit avance à rythme lent, Io Sakisaka continue de soigner à merveille ses personnages, jusque dans les troubles liés à leurs problèmes familiaux, et tout ceci reste très bien porté par un dessin ravissant, sensible, subtil et porté par des regards à tomber par terre.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News