Jusqu’à ce que la mort nous sépare Vol.8 - Actualité manga

Jusqu’à ce que la mort nous sépare Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 15 June 2009

Le fin du volume 7 laissait Haruka et trois de ses camarades de classe dans une situation délicate, poursuivis par des tueurs dans un immeuble en construction. La jeune fille va alors mettre en application les conseils de Mamoru et utiliser son don de prescience avec intelligence pour se sortir de cette situation. On constate alors pleinement que, depuis le début de la série, la jeune fille a bien évolué, se détachant de plus en plus de son statut de simple victime poursuivie et montrant qu'elle est capable, elle aussi et à sa manière, de se battre. Toutefois, le chemin est encore long pour la jeune fille, mais fort heureusement, Kilo veille dans l'ombre, et Mamoru arrivera au bon moment pour la sauver.
La suite du tome voit le plan de Wiseman se mettre doucement mais sûrement et place, et bientôt, Mamoru tombe dans un piège où il doit affronter des civils qui ont été drogués et ont également vu leur force augmenter grâce à cela. Ne pouvant se résoudre à éliminer ces innocents, Mamoru semble enfin réellement en difficulté dans un combat. C'est alors que Haruka le rejoint... Comment s'en sortiront nos deux héros ? La réponse arrivera sans doute dans le prochain volume.

En attendant, ce tome 8 est saupoudré de nouvelles scènes d'action toujours aussi efficaces, mais peut-être moins nombreuses que d'habitude. En effet, le tome, qui s'attarde quelque peu sur la mise en place du piège de Wiseman, en profite pour esquisser quelques pistes quant à la nature du pouvoir de Haruka, et nous confirme également que la jeune fille, du fait de son statut, a bien du mal à mener une vie de collégienne normale. Par ailleurs, on se demande également quel sera le rôle joué par l'inspecteur Genda dans un futur proche. Enfin, ce huitième volume est plus que jamais l'occasion de voir Haruka gagner en assurance et agir par elle-même. Toutefois, si elle souhaite se montrer forte, elle reste avant tout une jeune fille. Quant à Mamoru, il continue, très lentement, de s'humaniser au contact de la fillette, à laquelle il semble s'être vraiment attaché, même s'il refuse catégoriquement de le montrer.

Un volume 8 très plaisant, qui développe un peu plus nos deux héros et nous promet une suite mouvementée.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News