Juge Bao (le) Vol.5 - Actualité manga

Juge Bao (le) Vol.5

Les larmes de Bouddha

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 20 November 2013

Si le rythme de parution de Juge Bao, l'oeuvre qui avait lancé les éditions Fei il y a bientôt quatre ans, n'a jamais été très rapide, c'est toutefois pendant quasiment deux ans que nous avons dû attendre ce cinquième volume ! Heureusement, l'attente valait le coup.

Malgré l'attente, c'est avec facilité que l'on replonge dans l'univers du plus célèbre juge de l'histoire chinoise et de ses fidèles compagnons, rejoints par le jeune Tian Yi et sa petite soeur Bai Xue, placés sous la protection de Bao Xing. Alors que des menaces de mort commencent à tomber au dessus du juge, le danger se précise encore quand, pris dans une tempête de neige, lui et sa troupe échappent de peu à l'effondrement d'un pont qui leur bloque alors la route. Tandis que Zhan Zhao prend en charge la reconstruction du pont, Bao, accompagné de Bao Wing, Gongsun et Tian Yi, est contraint de trouver refuge dans un temple dirigé par l'abbé Tang, qui connaît on ne peut mieux Tian Yi, ancien prodige qui s'est enfui. Très vite, des événements étranges pointent leur nez : la statue de bouddha autour de laquelle est construit le monastère attire autant les pèlerins que les convoitises, car des émeraudes apparaissent parfois, de façon énigmatique, dans sa main. De plus, l'histoire d'un fantôme terrorise les moines. Alors quand ce soi-disant fantôme cherche à tuer Bao, le juge va être confronté à sa plus dangereuse affaire jusqu'à présent...

Ce tome ne verra pas vraiment Bao émettre son habituel jugement implacable, et le verra surtout contraint de protéger sa propre vie, mais aussi celles de ses alliés, face à un menace énigmatique et de plus en plus forte au fil des pages. Affaibli par l'absence de Zhan Zhao puis par plusieurs coups durs qui écartent de lui chacun de ses compagnons habituels, le juge aura fort à faire pour se protéger tout en résolvant l'étrange affaire qui se joue au monastère. Son principal allié sera Li, le moine médecin, aussi droit que digne de confiance.
De fil en aiguille, Bao doit déjouer les tentatives de meurtres quitte à mettre en danger la vie de certains compagnons avant de s'en repentir, tandis que se dévoilent peu à peu les ficelles d'une intrigue bien pensée, qui n'oublie de révéler aucun des mystères du monastère, qui parvient à proposer quelques rebondissements plus surprenants que d'habitude, et qui accentue bel et bien la menace autour du juge. Et si ce dernier n'effectue pas de jugement aussi fort que d'habitude, il ne délaisse toutefois pas son rôle d'homme de loi qui se doit d'être intransigeant et juste, notamment en faisant remarquer à l'abbé Tang ses erreurs et son égoïsme.

Ce cinquième volume valait donc bien sa très longue attente, Patrick Marty et Nie Chongrui proposant un scénario bien ficelé, prenant comme toujours une très jolie forme sous les dessins de l'artiste chinois (seules les très courtes et peu nombreuses scènes plus vives paraissent à nouveau trop abruptes et confuses), et préparant bien le terrain pour la suite autour des menaces qui pèsent sur le Juge Bao, qui semble déranger certaines personnes.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News