It's My Life Vol.8 - Actualité manga

It's My Life Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 02 March 2021

Lorsque la mystérieuse petite fille qui ressemble comme deux gouttes d'eau à Noah fait irruption à la fête d'anniversaire d'Astra, l'événement tourne au désastre : Dans une véritable bourasque, l'ancien chevalier disparaît en même temps que sa maison. Il faut se replonger 500 ans en arrière pour comprendre les origines de ce drame, à l'époque où un savant fou œuvrait à partir de la météorite d'argent, pour nourrir ses noirs desseins...

Depuis le tout premier tome, Imomushi Narita distille des indices sur la trame plus sombre qui se cacher derrière sa tranche de vie dans un univers de fantasy. Aussi, après avoir tout bousculé dans le climax de l'opus précédent, l'histoire entre dans cette fameuse phase prévue largement en amont, et que la mangaka souhaitait raconter depuis le départ.

Le choc d'un tel retournement était grand, notamment parce qu'il touchait aux symboles de la série, mais l'amorce de ce huitième opus l'est encore plus. La mangaka nous dépayse totalement en ne reprenant par la suite directe du cliffhanger mais en remontant le temps de plusieurs centaines d'années pour expliquer et relier tous les indices distillés jusque-là. L'intrigue d'It's My Life prend une tournure totalement différente et, clairement, plus ambitieuse que ce qu'on pouvait imaginer. On est ainsi déboussolé sur les premières pages, mais aussi intrigué : Comment cette histoire de recherches scientifiques menées par un savant fou a-t-elle pu amener la situation que l'on connait ? La réponse est donnée dans cet unique tome, particulièrement riche dans sa narration, et qui nécessite une implication totale du lecteur pour suivre un tumulte qui grandit à chaque page.

On pourrait même reprocher à ce flashback d'être beaucoup trop rythmé, tant les événements s'enchainent et que le scénario se limite à ses principaux développements. Ce qu'on pouvait imaginer tenir dans deux tomes distincts semble condensé, de l'aveu même de l'autrice qui ne souhaitait pas s'éloigner de la bande principale trop longtemps. Une démarche volontaire donc, que l'on peut comprendre, mais qui amène un opus particulièrement hâtif. Certains retournements de situation semblent arriver un peu trop rapidement, ce qui freinera possiblement l'implication de certains lecteurs dans toutes cette drame démesurée. Néanmoins, les réponses que nous attendions depuis un moment sont données, et c'est un tout autre manga qui s'ouvre à nous.

Car lorsqu'on retrouve la fine équipe de la série, on comprend bien que plus rien ne sera comme avant. Le ton du récit est sombre, à tel point qu'imaginer une fin positive est actuellement de l'ordre de l'utopie. Néanmoins, parce qu'on a appris à apprécier tous ces personnages attachants, le scénario qui découle de ce renversement narratif fonctionne : Dès qu'on retrouve l'époque principale de l'histoire, la mélancolie nous heurte, et on croit dur comme fer à la motivation de Noah et de ses amis pour secourir un Astra loin d'être seul. Il reste alors trois volumes à la série pour proposer sa conclusion, ce qui promet une aventure intense qui, on n'en doute pas une seule secondes, proposera d'autres moments forts. It's My Life entre dans une partie bien différente, avec un volume qui divisera par sa forme, mais qui pique notre curiosité comme jamais.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News