Innermost Vol.2 - Manga

Innermost Vol.2

Rédaction

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 30 Janvier 2020

C'est la panique à Turel ! Un « Rang A » s'introduit dans la cité, menaçant de faire de nombreuses victimes. Devil part à l'assaut de l'ennemi, mais l'attaque extra-terrestre cache un adversaire encore plus puissant... Tandis que le gouvernement cherche une nouvelle fois à taire les événements, prouvant à Eris qu'il se trame des choses anormales, l'étudiante va prendre les devants pour dévoiler la vérité au grand jour.


Après une entrée en matière efficace, c'est avec ce second tome qu'Innermost commence à dévoiler son plein potentiel. C'est peu dire, tant Redjet fait aller son intrigue et ses personnages de l'avant, de manière à proposer un ensemble nettement moins classique que le premier opus.


Pourtant, c'est par une bataille somme toute ordinaire, quoiqu'ambitieuse étant donné certains rebondissements, qui nous est montrée. Un combat présentant un danger inédit, et l'occasion pour l'auteur d'amener son scénario bien plus loin, à tel point que cette intrigue prend une tournure assez différente sur les dernières pages. On sent alors les inspirations diverses de l'artiste italien, le fait qu'il ne cherche pas à se cantonner au simple shônen d'action, et à mettre en pratique des influences très diverses. Car à ce côté bourrin s'ajoute davantage de robots de combats, tandis qu'un véritable corps armé, maniant ces méchas, entre progressivement en scène. Le mélange est assez bienvenu et donne une tout autre couleur à Innermost, une alchimie bien vue.


La lecture nécessite alors une certaine concentration, tant il se passe de choses dans ce second opus. Chaque scène a un intérêt, et chaque rebondissement laisse place à une nouvelle tournure du scénario. Des tournures différentes d'un chapitre à l'autre, donnant au tome une allure différente à chaque fois, avec certains coups de théâtre qu'on aurait davantage vu en fin de récit. Là aussi, c'est original, et a le mérite de ne pas laisser l'intrigue tourner en rond, mais d'apporter de véritables évolutions.


Et ces évolutions, elles passent forcément par un rôle plus appuyé des personnages. Petite surprise là aussi, certains figurants prennent beaucoup plus de couleur, et pourraient même participer à de futures batailles ! Il est notamment appréciable de voir qu'Eris ne joue pas qu'un rôle de soutien et entre en action à sa manière. Sa relation avec Devil ne progresse pas tant que ça ici, même si le tome présente de petites évolutions. La mise en avant de l'héroïne est d'ailleurs telle que celle-ci vole presque la vedette au robuste combattant, dont le background s'étoffe peu à peu... Car aussi original semble le mélange des influences de l'auteur, Redjet semble savoir où il va. Il se dirige vers son point final à rythme effréné par moment (même si nous sommes loin de la fin, Innermost étant normalement pensé pour sept tomes), sans pour autant nous perdre.


Alors, si le premier volume pouvait sembler classique, bienqu'efficace, ce second tome passe à la vitesse supérieure, se montre riche en développements, et mène le scénario vers des horizons différents de ce à quoi on pouvait s'attendre, mais appréciables. Le tome 3 devrait lui aussi  se montrer riche en événements, un volume qu'il y a de quoi être curieux de découvrir.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato
15.5 20
Note de la rédaction