Hokuto no Ken - Deluxe Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 26 December 2014

Il devait en être ainsi, Toki et Raoh, eux qui ont appris le Hokuto ensemble, se livrent un combat sans merci. Seulement, le paisible Toki est désavantagé par la maladie le rongeant… Personne n’est donc capable de stopper le règne du conquérant ? Kenshiro se prépare ainsi pour son ultime combat, sans se douter que le Nanto prépare sa carte maîtresse pour aider l’héritier du Hokuto à triompher.


Le combat présenté en fin de volume précédent explose dans cette suite qui nous propose enfin la confrontation entre Raoh et Toki. Plus que spectaculaire, cette joute trouve surtout un développement tragique, car le plus cruel est que ce soit deux frères qui ont grandi ensemble et qui ont veillé l’un sur l’autre qui doivent tenter de prendre la vie de leur prochain. Le duel est ainsi un excellent moyen de mettre en avant la part humaine qui reste en Raoh qui, pour la première fois, s’avère véritablement touchant. Cruel, mais humain, Ken-oh devient de plus en plus clair aux yeux du lecteur, et force est de constater que découvrir en profondeur le personnage fait de lui un très grand antagoniste du nekketsu.


La suite du tome instaure un nouvel arc, celui qui correspond au second film cinématographique des années 2000 centrées sur Raoh le conquérant. Pour l’occasion, de nombreux nouveaux personnages sont introduits, mais tous ne seront pas aussi percutants les uns que les autres. Dans le passage consacré à Ryûga, serviteur de Raoh et nouveau venu dont l’apparition furtive nous empêche de bien nous attacher à lui, on redoute un manque d’idées chez Buronson et Hara tant les évènements peinent à se renouveler, mais c’est bien sûr sa finalité que cette séquence est réussie : Deux personnages meurent dans une dignité propre à la série, et Ken connaît pleinement son rôle, ce qui nous amène ainsi à la dernière partie du volume instaurant l’ultime étoile du Nanto et ses cinq généraux. Le dernier acte autour de Raoh sera donc plus long qu’à l’accoutumée, mais aussi riche en surprise, ces quelques chapitres nous le faisant comprendre en accroissant la tension au fil des pages.


L’histoire multiplie ainsi les évènements entre les différents généraux qui mènent l’assaut contre Raoh et Ken qui entame un voyage pour trouver une force nouvelle qui lui permettrait de battre son frère du Hokuto. Les généraux constituent un fort intérêt, car entrant en scène chacun leur tour et sont dotés de personnalités variées, ce qui implique aussi des inégalités entre les uns et les autres. Les plus marquants sont Fudô et Jûza qui sont présentés comme de redoutables combattants, l’un d’entre eux étant relié à un personnage important qui fait lien avec nombre de combattants du Hokuto et du Nanto… Petit à petit, de nombreux éléments s’imbriquent et on se doute déjà de la surprise qui nous attend au tome prochain. Si les soupçons du lecteur s’avèrent vrais, autant dire que la suite du manga n’aura jamais été aussi riche en intensité dramatique !


Le dernier combat de Toki, l’introduction de nouveaux personnages, la mort d’autres figures, la mise en place de la dernière étoile du Nanto… Malgré une très légère baisse de régime en milieu de tome, ce volume est d’une très grande richesse et met en place une suite qui s’annonce palpitante. Tome après tome, Hokuto no Ken reste une lecture passionnante et maîtrisée.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News