Harmony/ Vol.1 - Actualité manga

Harmony/ Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 21 October 2019

Après Genocidal Organ (3 volumes) et Empire of the Corpses (3 volumes), Pika nous propose de découvrir une troisième adaptation, d'un roman de Satoshi Itoh, auteur de fiction d'anticipation, décédé en 2009, ayant une certaine renommée au Japon. Plusieurs de ses séries ont déjà connu des adaptations en mangas ou en animé, c'est désormais au tour de Harmony, également en trois tomes dont la sortie du premier opus coïncide avec celle de dernier tome de Genocidal Organ!
Il s'agit là encore d'un titre d'anticipation, violent et malaisant qui pousse le lecteur à se poser des questions, à réfléchir...ça ne fait jamais de mal!
Ici ce sera Minato Fumi qui va adapter le roman de Itoh, un dessinateur dont on ne sait rien, pour qui il s'agit de la première œuvre à arriver en France; et tout comme ses prédécesseurs, il n'est pas aisé d'adapter un tel titre, à la fois riche et complexe!

L'humanité a bien failli s’exterminer elle même à cause de plusieurs guerres nucléaires successives! Cela entraîna une prise de conscience globale et désormais la vie de chacun est considérée comme une véritable richesse, la santé devenant la priorité des Etats!
Dans ce nouveau monde où l'OMS (l'Organisation Mondiale de la Santé) est devenue la plus puissante des entités, des puces sont implantés chez tout le monde afin de surveiller en permanence l'état de santé et pour prodiguer les premiers soins si nécessaire via des nanobots.
Tuan fait parti de cette organisation mais se montre blasé par ce monde insipide. Elle est hantée par la mort d'une de ses camarades durant sa jeunesse qui pour tenter de se rebeller contre le système est parvenue à se suicider. Tuan et une autre de leur amie devait la suivre dans un suicide collectif mais toutes deux ont renoncé.
Elles se retrouvent bien des années plus tard, et au cours d'un repas, l'amie d'enfance de Tuan se suicide dans un comportement étrange. Cet événement correspond à une vague de suicides massive dans le monde entier, sans que l'OMS ne parvienne à l'expliquer, tous les individus ayant des profils différents.
L'enquête est confiée à Tuan!

Harmony pourrait être la suite de Genocidal Organ! Si ce dernier se montrait particulièrement violent et pessimiste, dans un monde ravagée par les guerres, ici dans le présent titre, ces guerres correspondent au passé, désormais l'humanité vit dans un monde utopique...du moins c'est ce qu'il semble, mais il n'est pas si utopique que ça!
Derrière cette volonté de préserver la vie se cache un contrôle totale des grandes puissances sur les citoyens, et ici ces grandes puissances ne sont pas les états mais des sociétés reposant sur le capital. C'est dans ce monde qu'on découvre Tuan, un personnage principale qui regrette de ne pas pouvoir faire ce qu'elle veut de son corps, boire ou fumer lui étant interdit...et si elle franchit ses mêmes interdits elle ne manque pas de se faire réprimander!

Ainsi rapidement l'auteur vient déconstruire l'utopie qu'il nous présente en ouverture, on découvre peu à peu un monde où l'humanité semble priver de ses libertés élémentaires sous couvert de la protéger d'elle même.
Le discours sous tendu par l'auteur est complexe car ouvert à débat: est il préférable de se priver de ses libertés pour le bien de tous et son propre bien ou vaut il mieux conserver son libre arbitre quitte à mettre sa vie en danger?
Dans ce premier tome aucune réponse ne nous est apporté, seuls des pistes de réflexion, c'est au lecteur de comprendre et d'interpréter comme il le souhaite.

Puis vient la seconde partie du tome avec cette vague de suicides incompréhensibles, ayant lieu au même moment dans le monde entier.
On passe alors en mode paranoïaque, tout ceci cache un gigantesque complot visant à renverser cette société. Tuan va devoir enquêter bien qu'elle même ne sache pas où se situer dans sa propre réflexion.

Là dessus l'auteur vient poser un flash-back sur les années de lycée de notre héroïne, aux cotés de ses deux plus proches amies. L'une d'entre elle, voulant déclencher un mouvement contestataire, avait trouvé un moyen de se suicider malgré les nanobots la protégeant malgré elle.
Nul doute que les deux événements sont liés, malgré le nombre d'années les séparant et surtout malgré la mort de la camarade de Tuan.
Pour l'heure l'auteur se contente de poser les questions, de soulever des mystères, mais on est passionné par ce qu'il nous propose!

Force est de constater que ce monde a quelque chose de fascinant, il l'est d'autant plus qu'on est surtout habitué à ce qu'on nous présente le futur de manière dystopique et certainement pas utopique!

Ce premier tome réussit totalement son coup, il nous captive et nous tient en haleine, on est vraiment curieux de découvrir ce qu'il en est!
Plus que jamais, si vous ne connaissiez pas les œuvres de Satoshi Itoh, il n'est pas trop tard pour rattraper cette erreur!
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News